of

Blog

Avis hypnocaments arrêter de fumer par l’hypnose

L’envie d’arrêter de fumer par l’hypnose est une raison fréquente pour laquelle de nombreuses personnes recherchent les conseils et l’aide d’un hypnothérapeute. C’est également l’une des thérapies les plus efficaces. Des progrès majeurs ont été réalisés ces dernières années dans la façon dont nous comprenons à la fois le processus de dépendance et la raison pour laquelle l’hypnose fonctionne si bien comme thérapie pour arrêter de fumer par hypnose.

Plus important encore pour cet article sur les conseils d’hypnothérapie pour arrêter de fumer par l’hypnose, notre compréhension de la façon dont le cerveau réagit lorsque les gens éprouvent une dépendance à la nicotine est maintenant très sophistiquée. Cela nous permet d’identifier plus clairement pourquoi l’arrêt du tabac par l’hypnose fonctionne si bien comme thérapie d’arrêt du tabac – parce que ce qui se passe dans le cerveau pendant ce processus peut être identifié avant qu’il ne se produise réellement. En d’autres termes, nous savons ce que l’hypnothérapie d’aide au sevrage tabagique est un moyen de comprendre ce qu’elle va faire avant qu’elle ne le fasse réellement. En soi, cela rend la thérapie plus puissante, car nos attentes de ce qui va se passer sont positives plutôt que négatives – ce qui signifie que le processus réel est susceptible d’être vécu de manière très naturelle par l’esprit subconscient.

Cependant, il y a toujours des clients qui ont constaté que lorsqu’ils croyaient être hypnotisés pour arrêter de fumer, le résultat n’était pas le même que lorsque quelqu’un d’autre avait effectué cette procédure sur eux. J’ai donc pensé que je pourrais vous expliquer comment fonctionne l’hypnose pour arrêter de fumer lorsque vous recevez l’aide efficace d’un thérapeute expert ayant de nombreuses années d’expérience dans l’aide aux fumeurs par l’hypnose pour arrêter de fumer définitivement. Vous pourrez ensuite comparer votre propre situation très clairement avec celle que je décris.

Que se passe-t-il lorsque vous êtes hypnotisé pour arrêter de fumer ?

Tout d’abord, laissez-moi vous rassurer : votre libre arbitre ne vous est jamais enlevé pendant une séance d’hypnothérapie. Vous gardez toujours le contrôle de ce que vous dites et faites, même si vous pouvez parfois avoir l’impression que ce n’est pas le cas. Si quelqu’un tente de prendre le contrôle de votre esprit contre votre volonté, c’est qu’il n’a aucune idée de la façon de mener à bien une séance d’hypnose. À tout moment, lorsque vous êtes hypnotisé pour arrêter de fumer avec l’hypnose, vous devez savoir que rien ne peut se produire sans votre permission – rien !

Alors pourquoi l’utilisation de thérapies de remplacement de la nicotine, comme les patchs à la nicotine ou les bonbons à la nicotine, fonctionne-t-elle pour certaines personnes mais pas pour d’autres ?

En bref, la nicotine contenue dans les cigarettes crée une forte dépendance car elle déclenche un mécanisme de récompense très puissant dans le cerveau. C’est pourquoi les gens aiment tant fumer, et ce plaisir – ou cette récompense – provient de la libération de substances chimiques appelées neurotransmetteurs dans des zones spécifiques du cerveau lorsqu’ils fument.

Une façon de penser à ce qui se passe lorsque vous arrêtez de fumer grâce à l’hypnose est que la procédure hypnotique elle-même agit comme une drogue alternative (à la nicotine), qui déclenche la même réaction chimique dans votre cerveau en utilisant vos pensées plutôt que votre flux sanguin. Nous décrivons ce processus comme « la chimie de l’hypnose » (voir mon article précédent sur la façon dont l’hypnothérapie peut arrêter de fumer). Avec l’hypnose pour arrêter de fumer, nous détournons donc les processus qui se produisent naturellement.

Kudzu, plante miracle pour arrêter de boire de l’alcool et sevrage du tabac !

Kudzu, plante miracle pour arrêter de boire de l’alcool et sevrage du tabac !

3.2 (63.76%) 229 – Avis conso

Un besoin croissant, une forte dépendance à l’alcool ? Vous voulez arrêtez votre consommation d’alcool avec peu de manque et souffrance , ras-le-bol du tabac ? Vous cherchez d’autres plaisirs, moins dangereux ? Le kudzu, une plante très efficace qui aide à gérer le manque, les risques et symptômes de sevrage de l’alcool et tabagique . Trouvez dans cet article comment l’utiliser, les bienfaits reconnus, la posologie, le dosage, l’avis des experts… Cette plante se trouve en pharmacie, mais également en ligne.

Kudzu histoire
Famille du pueraria lobata
Propriétés et bienfaits en usage médical anti-alcool
Dépendances à l’alcool et l’arrêt du tabac
Kudzu ou désaccoutumance du tabac
Kudzu plante qui aide au sevrage, dépendance alcoolique
Autres propriétés curatives de la racine kudzu
Posologie de la poudre (gélule) pour arrêter de fumer, de boire
Précautions d’emploi,contre indications
Associations
Où acheter du Kudzu de qualité
Avis consommateurs sur l’arrêt du tabac, d’alcool avec la plante
Plante médicinale grimpante envahissante originaire de Chine, du Japon de la famille des fabacées ayant défrayé la chronique en 2018 dans les rayons compléments naturels biologiques des officines de pharmacie, magasins bio ou sa demande a littéralement explosé comme aide à la thérapie de la dépendance aux effets de l’alcool, (intoxication alcoolique) au tabac ou aux drogues.
En effet, la poudre de la racine de la plante a des vertus thérapeutiques naturelles extrêmement efficaces en usage médical pour lutter contre les dangers, problèmes de l’alcoolo-dépendance, mais aussi comme traitement substitutif naturel aux opiacés et au substituts nicotiniques, même si la racine contient beaucoup d’autres propriétés thérapeutiques extraordinaires.
En effet, en Chine et au Japon, on emploie la posologie de la plante invasive anti-tabac, alcool  avec succès comme remède naturel contre la grippe, le rhume, la nausée, la migraine, les maux de tête, pour soigner les yeux (sécheresse oculaire) troubles de la ménopause et l’inconfort gastro-intestinale.
De plus, au Japon, la science naturelle médicale prescrit sa racine naturelle bio sous forme de poudre séchée dans des infusions comme adjuvant à la prévention des maladies cardio-vasculaires, du cancer, du diabète, des maladies cérébraux vasculaires et dans le traitement de l’Hyperlipidémie (Cholestérol et triglycérides).
Mais au Japon, Chine comme en Europe, la popularité du kudzu ou kuzu est principalement dûe à ses propriétés médicinales soutenant la lutte contre diverses addictions, principalement l’alcoolisme ou pour arrêter le tabac.
Au pays du soleil levant, les avis et évaluations des utilisateurs sont nombreux, on retrouve énormément de critiques impartiales sur la facilité d’utilisation, la sécurité et la satisfaction de la plante de phytothérapie comme soutien supplémentaire d’un programme de désintoxication sans sédatifs chimiques.

Kudzu histoire

Kudzu de l'agriculture biologique

 

Kudzu de l’agriculture biologique

Quand le kudzu ou kuzu a été introduit au début du 20ème siècle c’était avant tout pour améliorer la qualité du fourrage pour le bétail, mais cette plante à qualité robuste et à croissance rapide, a été reconnue plus tard comme plante médicinale. Plante à tiges originaire d’Asie qui peut grimper entre 20 et 30 mètres, la plante se trouvait autrefois aussi bien sur le sol que dans les arbres en s’accrochant aux écorces des arbres. Plante à forte croissance, le kudzu n’a pas toujours été le bienvenu dans les jardins et espaces verts de part son caractère envahissant, il fallait pour cela trouver un moyen de contrôler la plante. A l’origine, le Kudzu est une plante qui est né dans les régions d’Extrême-Orient et du Pacifique, mais elle a su s’installer un peu partout dans le monde, aussi bien en Asie, dans les régions chaudes du sud-est, en Océanie ou encore dans les provinces de Chine, Corée et Japon…

Kudzu Famille

Le pueraria lobata est une plante grimpante originaire de Chine de la famille des Fabaceae, qu’on appelle aussi plus couramment les légumineuses ou encore les papilionacées. Beaucoup de plantes de cette famille sont utilisées dans le commerce, à des fins diététiques et ont une grande importance économique, tout comme le pois, la lentille, le soja, la luzerne ou encore le lupin. Le kudzu, appelé aussi Pueraria montana est donc prisée, comme plusieurs Légumineuses de sa famille, pour la fécule alimentaire qu’il fourni. En cuisine asiatique, la fécule du kudzu est d’ailleurs très utilisé comme épaississant. C’est la croissance du kudzu qui a contribué à faire le succès de cette plante vivace parmi les Fabaceae et espèces de plantes de cette famille. En effet, le kudzu peut pousser facilement dans tous les types de sols mais cette plante est particulièrement à son aise dans les lisières de forêts, ou encore en bords de route ou sur des terrains en friche.

 


 

 

 

Propriétés et bienfaits

En tant que plante médicinale, quels sont les vertus et les bienfaits du kudzu bio? Pour quels bienfaits cette légumineuse originaire d’Asie est-elle utilisée sur l’organisme ? En dehors de son utilisation à des fins culinaires, le pueraria lobata a souvent été associé à un remède pour lutter contre la gueule de bois et les autres effets de l’alcool sur l’organisme, bien que ces effets n’aient pas été reconnus scientifiquement. Si le kudzu a su se faire une réputation au sain des plantes médicinales c’est parce qu’il contient des substances comme les isoflavones (flavonoïdes) dont certains auraient des propriétés anti inflammatoires et anti-microbiennes, ainsi que de la génistéine et de la daidzine qui pourraient être reconnues comme une substance anti cancéreux. Source d’isoflavones et de puérarine, le kudzu serait un composé naturel unique en son genre qui est depuis longtemps utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise pour lutter contre les migraines et céphalées ainsi que les acouphènes et les vertiges.

Dépendances à l’addiction d’alcool et la désaccoutumance de l’arrêt du tabac

Kudzu la posologie

 

Kudzu la posologie

En Extrême-Orient ses propriétés pour la désintoxication à la nicotine sont utilisées depuis des siècles.
Pour ces raisons, il n’est pas rare aujourd’hui de retrouver dans les liquides utilisés dans les cigarettes électroniques, du kudzu.
Son utilisation sous forme bio pour aider le sevrage tabagique ne se fonde pas uniquement sur des histoires traditionnelles, mais aussi sur des résultats d’études scientifiques qui ont démontré les propriétés détoxifiantes de cette plante vivace, non seulement pour arrêter la nicotine mais également contre les effets de la dépendance chez les gros consommateurs d’alcool.
Le kudzu a dans sa composition de la daidzéine (du japonais daidzu) et de la génistéine, deux isoflavones anti-inflammatoires ayant une forte activité de détoxification et capable de réduire les symptômes de dépendance à la nicotine et à l’alcool.
Les propriétés du kuzu ont été confirmé par des études menées à l’université d’Harvard et de Caroline du Nord, d’après ces deux études, l’utilisation du végétal de la famille des fabacées n’a pas d’effets secondaires graves.

Kudzu une plante antitabac

L’effet de détoxication du kudzu est généralement très rapide car son mécanisme d’action est dirigé contre les récepteurs de la nicotine.
Lorsque vous commencez un sevrage tabagique pour arrêter le tabac, la nicotine se détache de ces récepteurs.
Le pueraria lobata a les propriétés d’interagir avec ce récepteur et ainsi empêcher l’apparition des symptômes de l’aide au sevrage et par conséquent, réduire l’agitation et l’irritabilité qui accompagnent les jours des personnes qui essaient d’arrêter de fumer.
Pour ces raisons, le kudzu sous forme bio est parfait pour lutter contre la dépendance, la désaccoutumance au tabac.
Sont actuellement disponibles à la vente dans de nombreuses boutiques de phytothérapie, des produits exploitant les propriétés du kudzu comme des sprays, des gommes et comme dit plus haut, des liquides pour la cigarette électronique.

Pour aider le sevrage, la dépendance alcoolique

KUDZU contre le danger de l'alcool

 

KUDZU contre le danger de l’alcool

Comment agit-il sur la thérapie de l’alcoolisme ?

L’extrait de racine que l’on retrouve sous forme de compléments de kudzu bio en poudre biogélule ou en biopastilles (pastille de tisane à sucer) dans le rayon des pharmacies permet de limiter la quantité d’alcool éthylique ingéré chez les personnes aux prises à une addiction à l’alcool qui se traduit le plus souvent par une consommation dangereuse incontrôlée.
Mais pourquoi donc fonctionne-t-il sur les personnes alcooliques pour limiter voir arrêter la consommation d’alcool, la science pense que les composés de la famille des isoflavones contenus dans la racine de kuzu que sont la daidzéine et la puérarine peuvent probablement être responsables de cette action. Mais pour le moment, les scientifiques n’ont pas encore entièrement comprit le processus thérapeutique du végétal grimpant pour lutter contre l’alcoolisme.
Les scientifiques avancent quand même plusieurs hypothèses, l’extrait de racine de kudzu influence l’inhibition du métabolisme de l’alcool éthylique dans le corps lorsqu’il est transformé en métabolite endogène appelé «Éthanal » ou «Acétaldéhyde». Le composé chimique « Éthanal » est une substance hautement toxique qui occasionne des symptômes d’intoxication alcoolique sévères particulièrement désagréable, sommeil comateux, un pouls rapide, une respiration difficile et parfois la mort, même si le sujet s’en sort le plus souvent avec une bonne gueule de bois.

Une autre hypothèse serait que les isoflavonoïdes contenus dans la racine de kudzu activent les centres responsables de la sécrétion de dopamine et sérotonine dans le cerveau, deux neurotransmetteurs du système nerveux central, communément appelés « hormone du bonheur ».
Il en ressort, que le kudzu peut provoquer au sein du système nerveux des sentiments agréables de sérénité et de détente, similaire à ce que peut produire l’influence de la consommation d’alcool.
Grâce à ce mécanisme, les scientifiques présagent que l’extrait de racine de poudre de kudzu pourrait également être efficace en cas de dépendance à la drogue ou à la nicotine.

Sevrage tabac les effets secondaires

 

Sevrage tabac les effets secondaires

Au Japon, deux études scientifiques ont été effectuées pour analyser les propriétés du kudzu sur la réduction de la consommation excessive d’alcool.
L’une a été effectuée sur des rongeurs et l’autre sur l’homme.
Les chercheurs en ont déduit que l’extrait de racines conduit à une augmentation des niveaux de production d’éthanol dans le sang, ce qui pourrait freiner l’envie, le métabolisme de l‘alcool.
Une autre étude aux États-Unis effectuée sur 40 personnes alcooliques pendant une période de plusieurs semaines, a été en mesure de démontrer la réduction du volume d’alcool consommé chez des grands buveurs.
Il est à noter que cela a freiné le volume d’alcool consommé mais n’a pas ôté l’envie de boire.

Quelles sont ses autres propriétés curatives ?

En plus d’être extrêmement efficace sur une thérapie d’addiction, la poudre de la racine contient un certain nombre d’autres propriétés thérapeutiques pour promouvoir la santé.

Améliore le système cardio-vasculaire

La racine de kudzu contient des substances pouvant lutter contre l’agrégation des plaquettes (antiagrégant plaquettaire) De ce fait, elle collabore à réduire le risque de maladies coronariennes, mais aide également à réguler la tension artérielle et réduire la migraine et les maux de tête.

Limite les symptômes de la ménopause

Une autre isoflavone (flavonoïdes) contenue dans la racine connue sous le nom de «Génistéine » a des effets positifs sur l’organisme de la femme.
En effet, ce polyphénol peut agir comme solution naturelle pour augmenter le niveau d’œstrogène, une hormone qui commence à diminuer à la puberté.
Grâce à cela, le kudzu restaure l’équilibre hormonal chez la femme et réduit les symptômes désagréables de la ménopause, tels que les bouffées de chaleur et les vertiges.

Prévention du cancer

Alcoolisme, marre de l'alcool

 

Alcoolisme, marre de l’alcool

La génistéine que contient la racine peut avoir des effets inhibiteurs sur l’angiogenèse tumorale, plus précisément le processus de développement de formation des vaisseaux sanguins qui sont indispensables à la croissance et au développement des cellules cancéreuses.
Plusieurs études déclarent que la génistéine peut être utile grâce à ses effets inhibants sur le cancer de la prostate, cancer du col de l’utérus, cancer du sein et certains cancers du cerveau. Il a également été démontré que la génistéine pouvait rendre certaines cellules plus sensibles à la radiothérapie.
D’autres recherches déclarent qu’elle peut aussi s’avérer utile afin de lutter contre la leucémie.

Une activité antioxydante

La racine de cette plante grimpante de la famille des fabacées est riche en isoflavones, des métabolites secondaires que l’on retrouve dans de nombreux organismes végétaux , elles sont particulièrement efficaces pour neutraliser les radicaux libres, et de ce fait protéger les cellules du corps du vieillissement prématuré et du stress oxydatif, qui à terme peuvent être la cause de nombreuses maladies graves, dont la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer ou l’athérosclérose.

Posologie pour le sevrage de l’alcool, du tabac

Comment prendre la racine de kudzu bio en poudre ?

Le kudzu est en vente en pharmacie, en achat en ligne en poudre de racine ou gélule.

Chez les gros buveurs voici le dosage efficace: 100 mg sous forme de gélules bio divisé en trois prises par jour avec 25 % de teneur en isoflavones.
Pour aider le sevrage tabagique : 100 mg sous forme de gélules bio par jour divisé en trois prises avec 25 % de teneur en isoflavones.
Cela se base sur des études pharmacocinétiques chez des adultes en bonne santé.

Kudzu effets secondaires

Comme toute plante médicinale, le kudzu est un organisme végétal à utiliser avec précaution. Le Kudzu ou Pueraria montana ne doit pas être utilisé par les femmes enceintes ou en allaitement, de même que chez l’enfant ou toute personne ayant une hypersensibilité connue aux composants de cette légumineuse originaire de Chine. Bien que parfaitement sûr en pharmacie en France, est peu dangereux en respectant son dosage le kudzu est également déconseillé aux personnes ayant des antécédents cardiaques et est bien sûr à utiliser avec prudence avec l’avis de votre médecin.

Associations

Association avec les vertus de la valériane ou le houblon ou le passiflore pour arrêter de fumer et calmer la dépendance à la nicotine.
Pour les symptômes de dépression légère avec le millepertuis ou la griffonia.

Acheter kudzu en magasin

Où acheter du Kudzu de qualité.Titré à 40% en isoflavones et à 12% en daidzéine

 

 

Recherche médicinale (source)

-Objectif par rapport à subjectif : Terminologie du kudzu – NCBI – NIH
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2792808/
de JM Rothstein – ‎2008
10 oct. 2008 – Cet éditorial est reproduit avec la permission de l’American Physical Therapy Association. Rothstein JM. Objective versus subjective: kudzu …
-Kudzu root: an ancient Chinese source of modern antidipsotropic …
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9461670
-de WM Keung – ‎1998
Kudzu (Pueraria lobata) is one of the earliest medicinal plants used in traditional Chinese medicine. It has many profound pharmacological actions including …
A Single Dose of Kudzu Extract Reduces Alcohol Consumption in a …
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4510012/
-de DM Penetar – ‎2015
27 mai 2015 – Kudzu extract was administered in gelatin capsules containing 500 mg of extract (Alkontrol-Herbal™; NPI-031) prepared by Natural Pharmacia …
Kudzu root: traditional uses and potential medicinal benefits in … – NCBI
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21315814
-de KH Wong – ‎2011
J Ethnopharmacol. 2011 Apr 12;134(3):584-607. doi: 10.1016/j.jep.2011.02.001. Epub 2011 Feb 18. Kudzu root: traditional uses and potential medicinal …
Pueraria lobata (Kudzu root) hangover remedies and acetaldehyde …
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17980785
-de NR McGregor – ‎2007
Recent introduction of several commercial Kudzu root (Pueraria lobata) containing hangover remedies has occurred in western countries. The available data is …

 

 

La cigarette électronique en association avec le kudzu

Si la plante de kudzu bloque les messages au niveau des récepteurs de la nicotine et vous aide à ne pas ressentir le manque, cela n’agit pas sur le geste. En effet, il n’est pas rare que certaines habitudes soient difficiles à perdre. C’est notamment le cas de l’association pause café et cigarette. 

Si vous vous retrouvez dans cette description, sachez qu’avec la ecig, cela peut résoudre le problème. En plus, vous pourrez choisir un e-liquide sans nicotine si vous avez réussi votre sevrage. Si vous n’êtes pas encore parvenu à atteindre votre objectif, vous pourrez réduire le taux de nicotine progressivement, car il existe plusieurs concentrations de liquide. 

Si vous n’avez jamais vapoté, nous vous conseillons de sélectionner une cigarette électronique aux caractéristiques suivantes : 

  • un format tube, pour la discrétion et la facilité d’utilisation
  • une inhalation indirecte, pour avoir les mêmes sensations qu’avec une cigarette classique
  • une résistance de 1,5 ohm pour vous permettre de vapoter en inhalation indirecte, sans faire chauffer la résistance

Prenez le temps de comparer les modèles et les marques, avant d’acheter votre matériel, que ce soit pour la cigarette électronique ou le e-liquide. 

Obtenez votre kit gratuit pour arrêter de fumer pendant le mois sans tabac

On peut observer plusieurs types d’addictions qui touchent actuellement les Français : les jeux d’argents, les achats compulsifs, l’alcool, les addictions alimentaires, les drogues, et encore d’autres. Le problème est que ceux-ci entrainent souvent des problèmes au niveau financier pour leurs victimes, et même des problèmes de santés dans la plupart des cas. Pour remédier à cette situation, le Ministère des Affaires sociales et de la Santé s’est associé avec l’Assurance Maladie et Santé publique France pour contrecarrer ce phénomène d’addiction en organisant une campagne nationale à cet effet.

Les différents moyens pour quitter la cigarette

D’après une étude faite en 2016 par Marisol Tourrain, plus de la moitié des fumeurs ont l’initiative d’arrêter définitivement la cigarette. C’est ainsi alors que naît l’opération « Le Mois sans tabac » qui vise à distribuer gratuitement des kits anti tabac pour aider les personnes à se défaire de la mauvaise habitude qu’est la cigarette.

Cliquez ici pour obtenir votre kit gratuitement.

Le problème est que cela n’est pas toujours facile à exécuter. Cependant, il existe plusieurs manières de quitter la cigarette. Il y a les substituts nicotiniques comme les inhalateurs, les patchs et les timbres, les gommes à mâcher et bien d’autres. Il est parfois possible qu’ils soient remboursés à environ 65 % par l’Association Maladie. Il y a aussi diverses thérapies qui traitent le comportement du sujet. Elles visent à aider les patients à se défaire des addictions en leur enseignant les bonnes habitudes tout en les soignants. Enfin, il y a des médicaments spécialisés à ces effets appelés médicaments psychotropes. Ce sont les principales méthodes qui sont reconnues officiellement par les médecins. Il en existe aussi d’autres variétés de méthodes comme l’homéopathie, l’utilisation de cigarette électronique, l’acupuncture ou même l’hypnose qui sont utilisées par certaines personnes. Le problème est que ces méthodes ne sont pas vraiment reconnues.

Le programme « Le Mois sans tabac »

Avec les différents moyens existants cités auparavant et en combinant cela avec le nombre de personnes décédées à cause du tabac, qui est estimé à plus de 75 000 personnes par ans, le fumeur devrait être plus que motivé à quitter cette mauvaise habitude de la cigarette. Ces personnes peuvent alors se faire aider en participant à l’opération nationale « Le Mois sans tabacs », organisé par le gouvernement, la Santé publique et l’Association Maladie. Cette opération a pour but de sensibiliser et d’aider de nombreux fumeurs français par la distribution de milliers de kits d’aide antitabac gratuitement à travers le pays. Dans chaque kit, on peut trouver différents outils qui vont accompagner la personne durant sa thérapie. Il y d’abord un programme de 40 jours qui contient de nombreux conseils et des défis journaliers. Il y a aussi une roue qui permet de calculer ses économies. Ensuite, on a dans le kit, des informations sur les différents outils mis à la disposition du sujet. Enfin, il y a quelques précisions qui vont permettre à la personne d’obtenir un entretien gratuit avec un professionnel de la santé, voire même un tabacologue. Pour pouvoir bénéficier de ce kit gratuit, il suffit juste de suivre le lien proposé en haut et de cliquer sur « Je commande mon kit ».

Les bienfaits du sport durant votre sevrage

Le sevrage est un processus lent et qui nécessite beaucoup de volonté. Certaines personnes peuvent craindre les effets secondaires de l’arrêt de la prise du tabac. Cependant, cette période de sevrage est le moment idéal pour pratiquer du sport régulièrement. En effet, le sport vous apporte de nombreux avantages tant sur le physique que sur le moral pour vous aider à arrêter de fumer.

Le tabac et le sport : ce qu’il faut savoir

Le sport et le tabac ne sont pas compatibles. L’association de ceux-ci augmente le risque d’accident cardiovasculaire, d’après les dires des médecins. En effet, la présence de nicotine dans le corps augmente le rythme cardiaque et la consommation d’oxygène. En outre, l’oxygène présent dans les globules rouges et dans les muscles est remplacé par le monoxyde de carbone aspiré lors du fumage de tabac, ce qui peut entraîner l’hypoxie.

On constate plusieurs effets néfastes chez la personne, notamment l’essoufflement, l’accélération de la fréquence cardiaque et une fatigue extrême. De plus, la pratique du sport accompagnée du fumage de tabac peut entraîner les crampes surtout chez les personnes âgées de plus de 40 ans. Par ailleurs, les sportifs voient leur performance diminuer lorsqu’ils fument du tabac.

Les avantages du sport durant le sevrage

Comme l’association sport tabac est nocive pour la santé, il est préférable d’arrêter totalement la prise de tabac et de faire du sport pendant la période de sevrage. Cela présente plusieurs bienfaits :

  • Amélioration du souffle et du rythme cardiaque. Cet avantage aide à oublier la cigarette.
  • Amélioration des conditions physiques. Pendant le sevrage tabagique, lorsque vous faites régulièrement du sport, vous combattez les kilos en trop et êtes en excellente forme.
  • Développement de la qualité de vie : le suivi d’un programme sportif, vous pouvez avoir un meilleur sommeil et réduire votre anxiété.
  • Évacuation du stress : le sport évacue le stress du quotidien et la nervosité causée par le sevrage. En effet, suite à une séance de sport, le corps libère des hormones de bien-être qui sont l’endorphine. Ce dernier apaise le manque de nicotine dans le corps.

Le sport est ainsi la meilleure solution pour combattre le tabagisme, car il est bénéfique pour ses pratiquants.

Choix du sport à pratiquer pendant le sevrage

Pendant la période de sevrage, aucun sport intense n’est requis. L’idéal est de faire une pratique régulière d’une activité modérée. La meilleure solution est de faire appel à un coach sportif qui saura vous guider dans votre cure. Ce coach sportif peut vous recommander des sports comme le fitness, la danse ou la musculation. Par ailleurs, vous pouvez également choisir le Yoga ou la gymnastique douce pour votre programme sportif.

Pendant votre sevrage, vous pouvez également faire de la marche ou du cyclisme pendant vos temps libres ou pour aller au travail. Toutefois, si vous n’avez pas fait une activité physique depuis longtemps, il faut d’abord faire appel à un médecin, avant de commencer.

Conseils pratiques pendant le sevrage

Suite à votre arrêt, il peut arriver que l’envie de fumer revienne, et cela malgré le sport et l’accompagnement d’un coach sportif. Ces désirs correspondent à vos habitudes et sont normaux. Afin d’éviter de céder à ce besoin intense, voici quelques conseils pratiques :

  • Buvez beaucoup d’eau ;
  • Mangez régulièrement des fruits ;
  • Respirez profondément lorsque l’envie de fumer est intense ;
  • Occupez-vous l’esprit en faisant une activité ;
  • Passez un coup de téléphone à un proche.

En suivant tous ces conseils et en continuant de pratiquer régulièrement une activité physique, votre processus de sevrage devrait être plus facile à suivre. De plus, votre santé sera meilleure qu’auparavant.

Arrêt du tabac : bienfaits jour après jour 🚭


Les raisons d’arrêter de fumer semblent donc solides, mais combien de temps faut-il attendre avant que les effets bénéfiques sur la santé ne se fassent réellement sentir ? Décomposons les changements dans le temps, afin que vous sachiez quand vous commencerez à constater les résultats de l’arrêt du tabac.


Timeline du sevrage suite à l’arrêt du tabac

20 minutes : Votre pouls revient à la normale.

8 heures : Vos niveaux d’oxygène commencent à revenir à la normale, tandis que les niveaux de nicotine et de monoxyde de carbone dans votre sang diminuent de plus de 50 %.

48 heures : Vous devriez commencer à remarquer une amélioration du goût et de l’odorat. À mesure que les niveaux de nicotine diminuent, les effets secondaires du sevrage de la nicotine, tels que l’anxiété et l’irritabilité, peuvent commencer à se manifester (ne vous inquiétez pas, nous avons des conseils pour vous aider).

72 heures : Vos poumons commencent à se détendre et la respiration devrait être plus facile. La nicotine est complètement éliminée de l’organisme et, par conséquent, les symptômes du sevrage de la nicotine auront atteint leur maximum.

5 à 10 jours : Le fumeur moyen commence à remarquer une réduction du nombre d’envies de nicotine ressenties en une journée (vous y arrivez !).

2 à 12 semaines : Votre circulation sanguine commence à s’améliorer. Vous pouvez remarquer que l’activité physique devient beaucoup plus facile. Vous serez libéré de la dépendance et les effets psychologiques du sevrage devraient avoir disparu.

3 à 9 mois : La fonction pulmonaire commence à s’améliorer nettement. La toux et la respiration sifflante deviennent moins fréquentes et le risque d’infections respiratoires commence à diminuer.

1 an : Le risque de maladie cardiaque diminue d’environ 50 %.

5 ans : Le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) est considérablement réduit, car vos vaisseaux sanguins recommencent à s’élargir, ce qui rend les caillots sanguins moins probables.

10 ans : Votre risque de cancer du poumon est réduit d’environ 50 %, tandis que le risque de développer un cancer de la bouche, de l’œsophage, de la gorge ou du pancréas est également beaucoup plus faible.

15 ans : Votre risque de développer une maladie cardiaque est le même que celui d’un non-fumeur.

20 ans : La probabilité que vous développiez un cancer du pancréas est désormais équivalente à celle d’une personne qui n’a jamais fumé. Chez les femmes, le risque de mourir de toutes les causes liées au tabagisme est aussi maintenant le même que celui d’un non-fumeur.

Regardons les choses en face. La cigarette n’a pas beaucoup d’atouts.

Tout comme une mauvaise relation, elle peut affecter de nombreux aspects de votre vie et il est très difficile de s’en défaire.

Mais elles vous dépriment et une rupture est, sans aucun doute, la meilleure solution.

Dans cet article, nous allons examiner les raisons pour lesquelles vous devriez arrêter de fumer et explorer un calendrier des choses à attendre avec impatience une fois que vous êtes sans fumée !

La cigarette a des effets dévastateurs sur votre santé

Les fumeurs courent un risque nettement plus élevé de développer des maladies cardiaques, des maladies pulmonaires et plusieurs types de cancers, par rapport aux personnes qui n’ont jamais fumé.

Le tabagisme est également associé à des problèmes de fertilité et peut entraîner toute une série de complications potentiellement graves si vous tombez enceinte.

Les conséquences ne s’arrêtent pas là non plus. La fumée de cigarette peut également émousser le goût et l’odorat, et les effets du tabac sur la respiration peuvent rendre l’activité physique pénible.

Si le plus tôt vous arrêtez de fumer, le mieux est de vous en défaire à tout moment de votre vie, ce qui réduira considérablement votre risque de maladie chronique et vous aidera à retrouver des années de vie en bonne santé.

Ils épuisent votre solde bancaire


Vous fumez un paquet par jour ? Le coût s’additionne, non ?

C’est une tonne d’argent qui pourrait être utilisée à de bien meilleures fins.

Après seulement quelques mois d’arrêt, vous pourriez avoir assez d’argent pour un voyage à l’étranger. Quelques mois de plus et vous pourriez vous rapprocher de la voiture que vous convoitez.

Elles peuvent affecter vos relations

Qu’il s’agisse de repousser des partenaires potentiels ou d’avoir un effet direct sur votre libido et (si vous êtes un homme) sur votre capacité à baiser, vos habitudes tabagiques peuvent avoir un impact négatif sur de nombreux aspects de votre vie sexuelle. Je ne vous promets rien, mais arrêter de fumer pourrait être la clé pour améliorer votre jeu.

Mais je ne parle pas seulement des relations amoureuses.

Si vous fréquentez des amis ou des membres de votre famille qui ont des enfants, ou qui préfèrent simplement ne pas s’exposer à la fumée de cigarette secondaire, les choses peuvent devenir gênantes.

Il n’est jamais agréable de se sentir isolé, et si la cigarette est en cause, votre vie sociale pourrait bien en bénéficier.

Quelle est la meilleure façon d’arrêter de fumer ?

Il existe plusieurs méthodes de sevrage tabagique, mais toutes ne sont pas aussi efficaces les unes que les autres.

Il est important de se rappeler que le tabagisme est une dépendance, et que les causes ou les raisons du maintien de cette habitude peuvent être profondément enracinées. Cela signifie que toute intervention visant à lutter contre votre dépendance à la nicotine devra se concentrer à la fois sur les aspects physiologiques et psychologiques du tabagisme.

Ainsi, si le sevrage brutal peut sembler être l’option la plus rapide et la plus facile, les recherches suggèrent que pour la plupart des gens, il est peu probable que cela soit efficace à long terme.

Je pourrait vous parler des centaines de méthodes qui existent afin d’arrêter de fumer telle que l’hypnose, auriculothérapie, l’acuponcture, substitut naturel ou pas ….


Mais chaque méthode pour arrêter de fumer est propre à chacun ! car oui nous n’avons tous pas les mêmes motivations que ça sois raisons de santé ou raison financière les diverses méthodes peuvent changer car l’un veut réduire, l’autre arrêter brutalement, tout depend de votre motivation après tout!

Retrouvez toutes les méthodes pour arrêter de fumer sur notre site afin de devenir non-fumeur .



Vous avez arrêté de fumer ? vos etes non fumeur ou bien ex-fumeur ? nous avons besoin de votre témoignage !

Nous avons besoin de vos témoignages sur l’arrêt du tabac. Si vous avez une méthode à conseiller, un avis à partager ou bien simplement besoins d’écrire votre ressenti ce n’est ici que ça ce passe !👇

https://www.non-fumeur.fr/temoignages/

Les petits bonus 🚭👇

Livre sur le sujet de l’arret du tabac :

Conseils pour mieux dormir quand on arrête de fumer

Vous passez vos nuits à regarder le plafond ? Vous avez l’impression de vous réveiller constamment toute la nuit ou de vous sentir fatigué le lendemain matin et tout au long de la journée ? Bienvenue dans un autre effet du sevrage nicotinique ! Une personne sur quatre qui essaie d’arrêter de fumer souffrira de troubles du sommeil, donc si vous vous sentez fatigué, vous n’êtes pas seul. 

Qu’est-ce qui cause les troubles du sommeil?

Le cerveau est une partie complexe de notre corps, et nous ne connaissons pas vraiment toutes les façons dont le sevrage de la nicotine provoque des troubles du sommeil. Ce que nous  pouvons  vous dire, c’est que cela affecte tout le monde différemment – plus votre dépendance à la nicotine est grande, plus les troubles du sommeil que vous pouvez ressentir sont graves. Vous pourriez également constater que vos symptômes changent au cours de votre sevrage. 

Certains des symptômes les plus courants comprennent : 

  • la qualité de votre sommeil n’est tout simplement pas aussi bonne
  • vous vous réveillez brièvement plusieurs fois pendant la nuit
  • vous êtes éveillé pendant de longues périodes toute la nuit
  • vous êtes fatigué pendant la journée.

Que pouvez-vous faire pour mieux dormir ?

Soyez bien avec vous-même et essayez d’adopter des habitudes de sommeil saines :

Réduisez la caféine.  Cela semble évident, nous buvons de la caféine pour nous réveiller. Ainsi, lorsque vous essayez de dormir, c’est la dernière chose dont vous avez besoin. Mais ce que vous ne saviez probablement pas, c’est que lorsque vous arrêtez de fumer, votre corps absorbe presque deux fois plus de caféine qu’avant, il est donc encore plus important que vous réduisiez votre consommation de caféine. 3  Essayez de remplacer le café et le thé par des tisanes pour mieux dormir lorsque vous arrêtez de fumer.

Prévoyez-le.  Essayez de garder un horaire de sommeil cohérent : couchez-vous à la même heure et levez-vous à la même heure tous les jours, même le week-end. Assurez-vous de définir une heure de coucher qui vous permet de dormir au moins 7 heures. Ne succombez pas au besoin de faire une sieste – vous pourriez penser que tout sommeil est bon, mais si vous dormez pendant la journée, vous pourriez en payer le prix lorsque vous essayez de dormir cette nuit-là. 

Écoutez votre corps.  Ne vous couchez que si vous êtes fatigué, et si vous ne vous endormez pas après 20 minutes, levez-vous. Il n’y a rien de pire que de rester au lit en attendant le sommeil. 

Commencez une routine relaxante au coucher.  Éteignez votre téléphone, l’ordinateur et même la télévision. Prenez du temps pour vous-même afin de vous mettre d’humeur à dormir. Essayez un bain relaxant ou lisez un livre. Prenez une tasse de lait chaud ou une tisane. Écoutez de la musique apaisante. 

Regardez ce que vous mangez.  Essayez de ne pas manger un gros repas avant de vous coucher. Si vous avez faim, assurez-vous de vous en tenir à des collations légères et saines pour vous préparer au petit-déjeuner. Essayez également d’éviter de boire de l’alcool le soir. 

Maintenant que vous êtes devenue non-fumeur, investir dans un meilleur matelas pourrait être une très bonne idée. Nous savons que les troubles du sommeil peuvent être difficiles à gérer et ils peuvent même vous donner envie de recommencer à fumer. C’est pour cela que nous vous conseillons de dormir dans un bon matelas afin de passer des nuits plus agréables et de vous réveiller plus détendue.

Mais ayez du cœur, les symptômes de sevrages s’estomperont et vous vous endormirez bientôt comme un bébé. En attendant, nous espérons que nos conseils pour de meilleures habitudes de sommeil vous aideront à surmonter la crise du sevrage et à profiter davantage du sommeil dont vous avez besoin.

Notre avis sur la méthode chiapi pour arrêter de fumer

La médecine traditionnelle chinoise regroupe de nombreuses disciplines incroyables dont la méthode chiapi. C’est une méthode pour arrêter de fumer et de sevrage tabagique. Elle est très efficace parce que 80% des fumeurs ne ressentent plus l’envie de fumer dès la première séance et cela augmente de 90% en deuxième séance. Il s’agit d’une sorte de technique d’acupuncture ayant pour but de couper le besoin de nicotine. 

Même si la chiapi est une méthode plutôt simple par rapport aux autres moyens pour arrêter de fumer, elle est très puissante pour empêcher les symptômes pénibles du manque de nicotine à se manifester.

Différencier le manque et l’envie 

Différencier le manque et l’envie est une chose importante. En effet, le manque est un besoin physiologique et l’envie est un besoin psychologique. Les professionnels dans le domaine disent qu’un fumeur en manque est comme un lion en cage. Quand un fumeur est en manque, il présente les symptômes suivants:

  • Il s’énerve facilement
  • Il est irritable
  • Il n’a plus aucune patience

D’un autre côté, l’envie est causée par son habitude de consommer et son comportement face à la cigarette. C’est une sorte de pécher mignon. En éliminant le manque et le besoin de nicotine, la méthode chiapi n’enlève pas toutes les envies. Quand un fumeur n’a aucun sentiment de manque, il ne ressent ni énervement ni obsession et ne rencontre aucune difficulté face à la tentation, aux habitudes et au geste. 

C’est pour cela que pour couper vraiment l’envie de fumer, il doit absolument changer ses habitudes quotidiennes: activité physique, alimentation, rythme quotidien… En faisant appel aux services d’un professionnel dans ce domaine, il bénéficie des conseils pour faire en sorte que tout se passe bien et sereinement. 

L’avis des professionnels concernant la méthode chiapi

La méthode chiapi est une méthode naturelle pour arrêter de fumer. Elle a été scientifiquement validée depuis 1976 après avoir testé sur 1142 personnes à l’Hôpital de la Timone à Marseille par le Dr Réquéna. Ce fut la seule et unique étude scientifique mondiale d’ampleur de sevrage anti-tabagique jusqu’à maintenant. 

Suite à cette réussite, le docteur a continué à appliquer la méthode sur les fumeurs tout en formant des praticiens. Actuellement, plus de 20 000 gros fumeurs peuvent témoigner de l’efficacité de la méthode chiapi. 

Voici les statistiques, sur 80% de résultats, 70% de réussite à long terme et 10% de fumeurs rechutent pendant le 1er mois. Selon les professionnels dans le domaine, la réussite de la méthode chiapi dépend surtout du personne qui veut arrêter de fumer et non de la quantité de tabac ni du nombre d’années de tabac. 

Un ex-fumeur témoigne en faveur de cela: “après avoir vu une ancienne fumeuse qui a arrêté de fumer avec la méthode chiapi dans l’émission Allô docteur, j’étais intrigué. Alors, j’ai testé et ça marche vraiment. Bien sûr, il faudrait être motivé, sinon on ne tient pas, comme quoi la réussite dépend de vous. Mais le vrai bonheur c’est quand on ne souffre pas des symptômes du manque. Je recommande vivement à toutes les personnes qui veulent arrêter de fumer sans avoir à souffrir du manque.” Alex, 40 ans

Une méthode complétement différente pour arrêter de fumer

Vous voulez arrêter de fumer ? Vous avez déjà essayer mais ca n’a pas marché ?

Dans cette vidéo Khal de la chaine Evolut, vous présente une méthode complétement différente des méthodes classiques pour arrêter de fumer facilement et sans aucun stress


Introduction sur cette méthodologie :

Un gros merci à Khal pour son témoignage vidéo sur l’arrêt de la cigarette.

n’hésitez pas à suivre sa chaine Youtube afin de retrouver la série de vidéos complète.

Les 8 étapes clés pour arrêter le tabac

Vous-vous demandez comment devenir non-fumeur ?

 

Face aux différents effets secondaires du tabac, de nombreux fumeurs veulent désormais arrêter de fumer. Certains ont déjà essayé sans succès et d’autres hésitent à se lancer par peur. En effet, faire le choix d’arrêter de fumer ne s’improvise pas. Il est recommandé d’adopter un mode de vie sain. Par rapport à l’alcool, à l’héroïne et à la cocaïne, on sait tous que le tabac est le plus addictif. Cette substance s’est tellement intégrée dans votre vie qu’il est dur de ne pas succomber à certaines cigarettes.

Alors si vous constatez que la cigarette nuit à votre santé, pourquoi ne pas prendre la décision d’arrêter ? Vous pouvez faire face au manque, au vide, vous serez même anxieux. Ainsi, pour ne pas replonger dans l’addiction, vous êtes obligé de prendre une décision. Ces étapes pourront vous aider à y parvenir.

1.Se décider de la date de l’arrêt

 

Pour devenir non-fumeur en toute simplicité, la première étape consiste à planifier votre arrêt. Pour cela, vous devez prévenir vos proches et vos collègues. Il n’est donc pas nécessaire de chercher des excuses, car votre seul objectif est d’atteindre votre but. Il faut au minimum prévoir 1 mois de préparation. Durant la préparation, vous devez vous mettre à l’épreuve comme un grand sportif qui fera tout son possible pour gagner la compétition.

Dans ce cas, il faudra planifier votre sevrage tabagique. Comme il n’est pas possible d’arrêter brutalement, une préparation est nécessaire pour vous aider à dire adieu à la cigarette. Vous pouvez par exemple sauter le pas lors de votre anniversaire ou d’un événement important. Sachez qu’il n’y a pas de moment propice pour arrêter, mais l’essentiel est de bien se préparer.

2.Apprendre à vivre sans la cigarette  

 

Faire le choix d’arrêter de fumer rime avec changement de vie. Il s’agit d’une démarche un peu complexe qui demande beaucoup de patience et de volonté. Vous devez faire face aux situations de manque pour éviter de vous replonger. Veuillez demander par exemple à vos amis ou à vos entourages de ne pas fumer en votre présence. Les premières semaines, évitez les lieux publics où vous avez l’habitude de fumer. Sachez également qu’il existe actuellement des lois relatives à l’interdiction de fumer dans les lieux publics en France.

Dans le cas où vous ne pouvez pas éviter ces endroits, refusez avec politesse toute offre de cigarette. Soyez fier de ne plus fumer. Pour cela, il est conseillé de réorganiser votre journée en essayant de nouvelles activités.

 

 

3.Bien équilibrer son alimentation

 

Devenir non-fumeur de manière naturelle nécessite aussi l’adaptation de votre alimentation. En général, la plupart des fumeurs ont des carences en vitamines et minéraux puisque leur alimentation n’est pas équilibrée. Le rééquilibrage de votre alimentation est une étape cruciale avant d’entamer un sevrage tabagique. Cela vous permettra de mieux vivre cette épreuve, car une alimentation saine et équilibrée participera à la réduction des symptômes de sevrage.

En outre, cette étape permettra de ne pas prendre de poids pour ceux qui de limiter craignent les risques d’arrêter de fumer. Comme la nicotine a apporté des modifications dans votre métabolisme, elle va induire de manière artificielle un poids plus faible que votre poids naturel. C’est faire usage de substituts, votre organisme n’a plus accès à la nicotine, et votre métabolisme ne se transformera pas.

4.Adopter une positive attitude

 

Avoir une pensée positive est indispensable pour que votre sevrage tabagique se déroule normalement. Dans la vie, nous avons tendance à réagir négativement plutôt que d’agir de manière positive. Quand vous décidez d’arrêter de fumer de la cigarette, il se peut que votre vie bouleverse. Le mieux est de changer votre façon de penser pour être plus optimiste.

Tous les matins, pensez aux bénéfices de l’arrêt tabagisme. Il est à noter que nombreux sont les dangers du tabagisme passif comme le cancer du poumon qui est fatal. De ce fait, remémorez dans votre tête les avantages que vous procure l’arrêt de la cigarette. Par exemple, vous allez respirer mieux chaque jour qui passe.

5.Discuter à ses proches ou à un professionnel 

 

Il est important d’avertir votre entourage que vous avez arrêté de fumer afin d’obtenir leur soutien. Ayez toujours en Il est important d’avertir votre entourage que vous avez arrêté de fumer afin d’obtenir leur soutien. Ayez toujours en tête que vous n’êtes pas seul dans votre combat. Votre famille et vos amis sont là pour vous conseiller, encourager et soutenir. Entourez-vous donc de personnes bienveillantes qui connaissent et comprennent la complexité du processus que vous allez entamer. Vous pouvez organiser des sorties ensemble pour remplacer le vide que comblait la cigarette.

Il vous est également possible de solliciter l’accompagnement d’un professionnel pour vous aider à devenir Non-fumeur. Contactez d’abord votre médecin généraliste pour vous suivre et évaluer votre état de santé. Ce spécialiste saura vous orienter vers un professionnel spécialisé dans le domaine du sevrage au tabagisme.

6.Réaliser des exercices de respiration pour une meilleure gestion du stress

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est giphy.gif.

Il est indispensable de travailler sa gestion du stress puisque l’arrêt brutal de la cigarette peut entraîner des pics de stress et des modifications de l’humeur. Pour une bonne gestion du stress, vous devez faire des exercices de respiration. Certains fumeurs pensent que la cigarette les aide à mieux gérer leur stress. Du coup, ils ont peur d’être soumis à un stress intense s’ils arrêtent de fumer. Il est évident qu’au début de la procédure de sevrage, vous pouvez être stressé. Cela est certainement causé par la dépendance physique à la nicotine qui s’est installée petit à petit lorsque vous fumiez.

7.Faire recours aux substituts nicotiniques ou à la vape 

 

En n’utilisant pas de substituts nicotiniques pour arrêter de fumer, vous allez tout de suite sentir cette dépendance. Heureusement qu’il existe une autre alternative face à la cigarette. Il est conseillé d’employer une cigarette électronique. En effet, c’est un excellent moyen pour vous aider à combattre les symptômes ou les conséquences du sevrage. L’usage d’un vaporisateur est même recommandé pour réussir son sevrage tabagique.

Vous avez aussi la possibilité d’utiliser des substituts contenant de la nicotine comme le Zyban et le Champix pour atténuer les symptômes du manque. Vous pouvez vivre dans l’angoisse, dans la dépression, dans la nervosité, manquer de concentration, prendre du poids et devenir irritable. Pour que vous puissiez résister à l’envie incontrôlable de fumer, ces médicaments sont ce qu’il vous faut. Ces produits sont particulièrement destinés aux gros fumeurs dépendants.

8.Faire une méditation

 

Cela peut vous sembler abstrait, mais cela fait plusieurs années que l’effet de la méditation de pleine conscience sur l’arrêt du tabac est affirmé par les scientifiques. D’après les recherches, la majorité des personnes qui ont suivi un entraînement à la méditation. Ils ont pu réduire leur consommation de 60 % naturellement. Pour ce faire, vous pouvez installer des applications qui proposent un programme de méditation guidée sur le sujet. 

 

 

 

Bonbon au CBD contre la dépendance à l’alcoolisme et pour arrêter de fumer des cigarettes !

Dans le monde d’aujourd’hui, tout le monde est stressé à cause de quelque chose ou d’autre. Ils prennent soin des inconforts, de l’anxiété sur une base routinière. L’anxiété peut généralement entraver le repos, en maintenant les individus éveillés plus longtemps que d’habitude. Ainsi, dans ce scénario, les gens souhaitent avoir un produit polyvalent à leurs côtés, avec l’aide duquel ils peuvent s’occuper de leur bien-être et également éliminer les problèmes.

Avec chaque année qui passe, de plus en plus de personnes commencent à réaliser que le (CBD), l’une des parties clés de la plante de marijuana, peut fournir au corps humain une grande variété de bénéfices physiques et mentaux incroyables. Il permet de guérir les malaises chroniques, l’anxiété, l’inflammation, l’angoisse et offre également des résultats apaisants pour le cerveau, ce qui permet un repos apparent. L’un de ces produits qui offre tous ces avantages et qui est facile à prendre est le CBD . Il s’agit d’une gomme à mâcher au CBD qui aidera une personne à se détendre et à vivre sans malaise.

Qu’est-ce que le bonbon CBD contre la dépendance ?

Le CBD contient toutes les substances phytochimiques qui se trouvent dans la plante de cannabis, c’est-à-dire le CBD, un composé qui est généralement extrait du chanvre commercial. Le CBD ne provoque pas de « high » ou d’effet de félicité car il n’influence pas exactement les mêmes récepteurs que le THC.

Les gommes au CBD contre la dépendance sont également reconnues pour avoir des antioxydants qui aident à réduire les radicaux libres, à empêcher le collagène de se rompre, et à se sentir vraiment et paraître plus jeune. En outre, il peut traverser l’obstacle sang-cerveau, de cette façon, notre esprit reçoit des nutriments et aide également le corps entier. Cette teinture naturelle peut vous aider à mieux vous reposer, à déstresser, à atténuer l’anxiété et à réduire les douleurs et les malaises persistants. De plus, les bonbon au CBD contre la dépendance peu aider à l’arrêt du tabac et l’alcoolisme peuvent aider à stimuler votre flexibilité en combattant la rigidité et en réduisant l’inflammation. Comme il utilise des composants entièrement naturels, vous n’avez pas besoin d’une ordonnance pour l’essayer. Chaque homme et chaque femme peut utiliser ce produit pour éliminer les douleurs et le stress de sa vie.

Comment fonctionne le CBD ?

L’ingrédient principal de CBD contre les dépendances est le CBD, qui collabore avec le système endocannabinoïde (ECS) de votre corps. Ce système gère des points tels que la réaction de votre corps à la douleur, au stress et à l’anxiété, à la tension, aux problèmes de repos, et plus encore. En général, votre SCE peut réguler l’inconfort ainsi que l’anxiété, s’ils ne sont pas chroniques. En outre, il aide à minimiser l’inflammation et la mort cellulaire liées aux maladies cardiaques grâce à ses puissants antioxydants et à ses capacités de réduction du stress.

Les cannabinoïdes de base peuvent se lier à votre système ECS et l’aider à faire disparaître cette gêne chronique. D’une manière générale, ils font en sorte que votre ECS fonctionne au maximum de ses capacités. Donc, si vous luttez contre l’inconfort, le stress ou toute sorte de préoccupation persistante, que vous vous sentez réduit, nerveux ou déprimé, alors manger des gommes CBD pour l’alcoolisme peut être réellement utile car il offre le traitement le plus naturel, ainsi qu’en plus, il n’y a pas d’effets négatifs. En outre, il vous aide à obtenir un remède à l’inconfort persistant dans vos muscles et vos articulations presque rapidement.

Avantages des gommes au CBD contre l’alcoolisme :

Les gommes au CBD contre l’alcoolisme présentent de nombreux avantages pour la santé et le bien-être :

  • Améliore l’humeur
  • Traite les problèmes de sommeil
  • Diminue les degrés d’anxiété
  • Augmente le niveau d’énergie
  • N’a aucun effet indésirable car il s’agit d’une formule entièrement naturelle produite à partir de chanvre biologique.
  • Ne provoque pas de dépendance
  • Soulage la douleur sur place grâce au CBD qui aide l’ECS à réduire le gonflement.
  • Maintient les muscles et les articulations en bonne santé et équilibrés
  • Améliore la flexibilité et le fauteuil roulant
  • Maintient l’esprit alerte et l’esprit clair
  • Aide à calmer les crises d’épilepsie
  • est un produit naturel puissant qui ne contient pas de substances de remplissage, d’ingrédients factices ou de THC.

Effets secondaires du bonbon au CBD pour l’alcoolisme :

Ce supplément ne contient aucun type de produits chimiques graves ou faux. Plutôt CBD pour l’alcoolisme fonctionne normalement donner un stress et l’anxiété environnement complémentaire dans le corps tout en stimulant l’endurance. En outre, il aide à soulager les malaises persistants. Il est donc complètement sans risque à consommer car il ne provoque aucun effet secondaire.

Où acheter les gommes au CBD pour l’alcoolisme ?

Les gélules au CBD pour l’alcoolisme sont de plus en plus populaires aujourd’hui et il est difficile de mettre la main sur ce produit. Si vous voulez votre propre formule magique pour mener une vie heureuse, vous devez vous précipiter et aller prendre renseignement auprès de la boutique de CBD de votre choix afin de passer votre commande.

Cesser de fumer réduit la mortalité, malgré le gain de poids

Une étude montre que cesser de fumer diminue de moitié le risque de mortalité prématurée, indépendamment de l’excès de poids accumulé par la plupart des ex-fumeurs.

Gain de poids

Les fumeurs sont généralement plus minces que les non-fumeurs en raison des multiples effets de la nicotine sur le métabolisme (diminution de l’appétit, inhibition de certaines enzymes impliquées dans l’assimilation des graisses, augmentation de la dépense énergétique basale du corps).

Ces impacts métaboliques expliquent aussi en grande partie pourquoi les personnes qui cessent de fumer prennent du poids au cours des mois qui suivent l’arrêt du tabac : 80 % des ex-fumeurs engraissent de 3 à 4 kilos après leur dernière cigarette, une accumulation qui peut même être supérieure à 10 kilos chez certains. On a aussi observé que l’arrêt du tabac était associé à des modifications remarquables dans la composition du microbiome intestinal, avec l’apparition d’un profil bactérien se rapprochant de celui retrouvé chez les personnes obèses.

Il semble donc que l’arrêt du tabac favorise la mise en place d’une flore bactérienne plus apte à extraire l’énergie contenue dans la nourriture, ce qui pourrait contribuer à la prise de poids des ex-fumeurs.

Pour remédier à la prise de poids et ses inconvénients plusieurs options sont à prendre en compte. Vous pouvez par exemple utiliser une huile anti vergeture grossesse afin d’estomper vos vergetures dues au changement de poids suite à l’arrêt du tabac.

Bénéfices intacts

Étant donné les nombreux effets négatifs de l’excès de graisse sur la santé (hyperglycémie, inflammation chronique), est-il possible que ces dérèglements puissent réduire les nombreux bénéfices bien documentés de l’abandon du tabac sur la santé ? Pour répondre à cette question, une équipe de chercheurs australiens a suivi pendant une période de 8 ans une population de 16 663 personnes composée de fumeurs (21,5 %), d’ex-fumeurs (31,4 %) et de personnes n’ayant jamais fumé (47,1 %). Tout au long de l’étude, les chercheurs ont questionné à intervalles réguliers les participants sur leur état de santé, et les décès survenus pendant cette période ont été compilés à partir d’un registre national.

L’étude a tout d’abord confirmé que les ex-fumeurs présentaient un arreter le tabac par hypnose gain de poids largement supérieur aux fumeurs réguliers, avec une accumulation moyenne de 3,14 kg. Cet excès de graisse ne semble cependant pas influencer les importants bénéfices qui sont associés à l’arrêt du tabagisme sur le risque de mortalité prématurée.

Comparativement aux personnes qui ont continué à fumer, l’ensemble des ex-fumeurs a un risque de mortalité diminué de moitié, indépendamment du nombre de kilos accumulé en trop suite au sevrage tabagique. Aucune hausse significative du risque de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2, de cancer ou de bronchopneumopathie chronique obstructive (BOPC risk) n’a également été observée chez les ex-fumeurs présentant un gain de poids comparativement à ceux qui avaient conservé un poids normal.

Les réductions du risque de maladies chroniques et de mortalité associées à l’arrêt du tabac sont tellement importantes qu’elles surpassent donc largement l’impact arret tabac fatigue combien de temps négatif des dérèglements métaboliques provoqués par l’excès de graisse.

Cesser de fumer

Il est difficile de cesser de fumer, mais de nouveaux moyens sont apparus au cours des dernières années qui augmentent significativement les probabilités de réussite.

À l’heure actuelle, l’approche qui semble la plus efficace est l’utilisation des cigarettes électroniques, des dispositifs qui vaporisent la nicotine à basse température et permettent ainsi d’éviter l’inhalation des milliers de composés toxiques cancérogènes générés lors de la combustion du tabac. La nicotine absorbée à l’aide de ces cigarettes électroniques permet donc au fumeur de satisfaire sa dépendance, tout en étant beaucoup moins dommageable pour la santé(3).

Les études récentes montrent également que ces dispositifs sont environ deux fois plus efficaces que les approches traditionnelles (gomme, timbre) pour cesser de fumer, en particulier chez les gros fumeurs qui ont tout essayé, mais n’arrivent tout simplement pas à se sevrer du tabac.

Par exemple, une étude récente montre que chez ces fumeurs très dépendants, l’utilisation de la cigarette électronique est associée à un taux d’abstinence à six mois six fois plus élevé que celui atteint avec les timbres ou gommes (19 vs 3 %). Ces produits peuvent donc représenter une alternative très intéressante pour les gros fumeurs et leur permettre de profiter des énormes bénéfices de l’arrêt du tabac sur l’espérance de vie. Même si c’est au prix de quelques kilos en trop, qu’on peut perdre par la suite !


Devenir non fumeur grâce au vaporisateur

Comme des milliers de personnes, vous souhaitez effectuer un sevrage tabagique, mais vous ne savez pas comment faire ? En effet, cette mission est un peu complexe, car la nicotine est une substance addictive qui est le principal composant de la cigarette. Sachez qu’il existe désormais une solution pour réduire sa consommation de tabac. Dans ce guide, on va vous expliquer comment la cigarette électronique peut vous aider à arrêter définitivement le tabac.

La vape et l’arrêt de la consommation du tabac

Avant toute chose, sachez que la cigarette électronique ne fait pas de miracles puisque vous ne pouvez pas l’utiliser comme substitut de la nicotine. Par contre, il s’agit d’un outil efficace pour réussir votre sevrage tabagique. D’après les études, 30 % des consommateurs ont arrêté de fumer grâce au vaporisateur. Effectivement, celui-ci va agir à différents niveaux, pour mettre fin à votre dépendance et limiter les effets de la nicotine sur votre organisme qui est l’unique responsable de votre addiction.

Considéré comme un vaporisateur personnel, il ne va pas rompre de manière brutale vos habitudes de fumeur, mais vous avez la possibilité de préserver vos gestes. Il est à noter que ce dernier n’est pas totalement dépourvu de risques. Pour cela, l’appareil électrique va libérer les principes actifs contenus dans les plantes médicinales par vaporisation. Il est à noter que le vaporisateur est très utilisé en aromathérapie et en phytothérapie.

Un seul objectif : le sevrage complet

Le vaporisateur va d’abord vous aider à réduire votre appétence pour le goût du tabac. En effet, il vous est possible d’ajouter un arôme à votre liquide de vape. Vous avez le choix entre différentes saveurs : menthe, citron, frais et bien d’autres.

L’aspect particulier de la cigarette électronique c’est qu’elle vous donne l’occasion de choisir le dosage de nicotine de votre choix. Dans un premier temps, pour combler vos envies, vous pouvez utiliser un taux de nicotine élevé dans le e-liquide que vous achetez. Tout cela a donc pour but de diminuer la dose de nicotine au fur et à mesure. De ce fait, vous pouvez baisser son taux une fois que votre organisme est habitué à un dosage plus faible. C’est là que réside l’intérêt général du vaporisateur.

Comment bien choisir sa cigarette électronique ?

Comme il existe une gamme variée de vaporisateur sur le marché, il est important de bien le choisir pour une vape de qualité. Pour cela, il est conseillé d’opter pour un modèle qui a une bonne autonomie de batterie, facile à transporter, moins lourd et équipé d’un grand réservoir.

Rappelons également que vapoter coûte moins cher que fumer. En effet, au lieu d’acheter un paquet de cigarettes et un briquet, vous n’avez qu’à commander un kit prêt à vapoter avec un e-liquide afin de faire des économies. Plusieurs boutiques spécialisées proposent des offres adaptées pour tous les vapoteurs. Vous n’avez qu’à choisir celle qui répond à vos besoins. 

Conseils de personnes qui ont arrêté de fumer

Des centaines de milliers de personnes arrêtent de fumer chaque année au Royaume-Uni. Ce n’est pas facile, mais de plus en plus de gens réussissent à arrêter.

Nous avons demandé aux personnes qui ont réussi à arrêter de fumer leurs trucs et conseils pour vous aider. Voici ce qu’ils ont recommandé.

Trouvez ce qui fonctionne pour vous

« Suivez un chemin qui vous soutient. Il n’y a pas de règles strictes et rapides. Ce qui fonctionne pour certaines personnes échoue à d’autres. »

Vous avez plus de chances de réussir avec le traitement et le soutien de votre service local gratuit pour arrêter de fumer., mais il existe de nombreuses façons d’arrêter. Continuez à essayer jusqu’à ce que vous trouviez la bonne méthode. 

«Avec une clinique [pour arrêter de fumer], vous avez la possibilité de vous asseoir et de parler à quelqu’un. Je pense que c’est la principale chose qui m’a aidé.» 

«Je pense que le vapotage aide parce que cela supprime toute envie de fumer, mais a également aidé à remplacer la routine qui était une grande partie de mes habitudes de tabagisme.»

«L’application NHS Stop smoking était un excellent outil car elle montrait un total cumulé de jours depuis l’arrêt du tabac et de l’argent économisé. Mais il contenait également des astuces, des astuces et des informations pour continuer à vous inspirer tout au long de votre parcours. »

«J’ai réalisé que je ne pourrais plus jamais toucher une autre cigarette ou que je reviendrais à la case départ. J’étais très accro à la nicotine.

Faites-le pour vos propres raisons personnelles

Qu’il s’agisse de protéger votre santé, d’économiser de l’argent ou de ne pas passer du temps avec les autres, les gens ont énuméré de nombreuses raisons d’arrêter de fumer. En plus de vous rappeler pourquoi vous voulez vous arrêter, pensez également aux avantages. 

« D’autres personnes qui m’ont dit d’arrêter n’ont pas aidé. Cela a aidé temporairement mais à long terme j’ai fini par y revenir parce que cela ne venait pas de moi et de ma propre réalisation. »

«J’ai recommencé à faire du vélo et j’ai vraiment adoré pouvoir le faire sans me sentir essoufflé.»

« De l’argent! J’ai tellement économisé sans dépenser d’argent en cigarettes.

«Cesser de fumer vous fera vous sentir en meilleure santé et plus autonome.»

Ne fais pas ça seul 

Les gens ont dit que partager leur expérience avec un professionnel, des amis ou une famille les avait aidés à arrêter de fumer pour de bon. 

«Je me sentais certainement très seul à essayer d’arrêter. Trouvez quelqu’un à qui parler. »

«J’ai fixé une date pour arrêter de fumer et j’en ai parlé aux gens afin que je doive m’y tenir et je l’ai fait. Leur soutien a été une aide considérable.

 

Exposer les enfants au tabagisme, c’est comme les étouffer – Expert en santé infantile

photo cigarette qui se consume

Les experts en santé publique avertissent que le tabagisme a non seulement des effets dévastateurs sur la santé, mais que son impact économique est énorme. 

Un spécialiste de premier plan de la santé infantile a décrit l’exposition des enfants à la fumée de cigarette secondaire et à d’autres dispositifs électroniques de distribution de nicotine, tels que les cigarettes électroniques et les vapoteurs, comme similaire à extirper la vie des enfants et à leur couper le souffle.

Le professeur Anthony Westwood, pédiatre à la retraite de l’hôpital pour enfants de la Croix-Rouge et conférencier au département de la santé des enfants et des adolescents de l’Université du Cap, a déclaré que le fait d’exposer des enfants à la nicotine leur refusait non seulement le choix de ne pas devenir dépendants, mais pourrait également avoir des conséquences dévastatrices pour leurs cerveaux en développement.

S’adressant à un groupe d’experts en santé publique lors d’un webinaire mardi, qui a discuté de la législation antitabac en Afrique du Sud avant la Journée mondiale sans tabac à la fin du mois de mai, Westwood a déclaré qu’une exposition précoce à la nicotine avait privé les enfants et les adolescents de leur avenir car ils devenaient souvent dépendants. et cela était «extrêmement difficile à inverser».

« Comment peut – on refuser sciemment aux jeunes un choix en mettant quelque chose dans leur cerveau quand leur cerveau aren ‘ t pleine maturité puis dire aujourd’hui , il était leur choix?

«La nicotine est l’une des substances les plus fortes qui créent une dépendance. Il est très addictif et toxique, et a des effets potentiellement permanents sur ces jeunes cerveaux affectant l’attention, l’apprentissage de l’humeur et le contrôle des impulsions.

En raison du manque de réglementation de certains dispositifs de distribution de tabac et de nicotine, Westwood a déclaré qu’il n’était pas difficile pour les jeunes en Afrique du Sud d’accéder à la nicotine. Il a dit que c’était l’une des raisons pour lesquelles le gouvernement devrait cesser de caler et adopter le nouveau projet de loi sur la lutte contre le tabagisme dès que possible.

Le projet de loi, qui interdit de fumer dans les espaces publics et les lieux de travail où il y a des enfants, y compris le projet de loi sur les systèmes de livraison électronique qui propose la réglementation des vapoteurs et des cigarettes électroniques, n’a pas encore été adopté, malgré la fermeture de la fenêtre de commentaires du public. il y a presque trois ans.

Westwood a déclaré que les effets néfastes de la nicotine sur les poumons des enfants avaient commencé bien avant la naissance des bébés de parents fumeurs et étaient parfois mortels.

«Les enfants et les jeunes se sont retrouvés dans les unités d’urgence à cause de ces énormes bouffées de nicotine, non seulement de manière émotionnelle, mais aussi physique et potentiellement mortelle. Un cerveau se développe et continue de se développer et n’est complètement mature qu’au début et au milieu de la vingtaine.

« Ceci est inacceptable. Nous devons nous assurer que ce genre de choses qui se produisent dans les poumons en croissance ne se produisent pas dans notre partie du monde. C’est ce que nous savons déjà des systèmes électroniques de distribution de nicotine. N’expérimentez pas sur les enfants de SA .

« Let ‘ arrêt de cela dans ses pistes. Nous ne facturons ‘ t veulent tromper les gens nos enfants de leur avenir à partir du moment avant leur naissance. Que ‘ s imaginer un avenir sans tabac et la nicotine. Qu’il n’y ait pas de vol, pas d’enlèvement de ces vies, pas de dégâts et de destruction, pas de déni de responsabilité en disant que nous ne savions pas, pas d’exploitation des jeunes et pas de mensonge et de vol du reste du pays.

Le Dr Yussuf Saloojee, directeur exécutif par intérim du Conseil national contre le tabagisme, a déclaré que si le gouvernement examinait sa propre histoire et voyait le déclin rapide lorsque de fortes lois anti-tabac ont été promulguées il y a environ 20 ans, projet de loi, nous réduirons rapidement le nombre de personnes qui meurent et tombent malades à cause du tabagisme ».

Alors que la SA avait l’habitude de prendre la tête de la lutte antitabac, elle a pris du retard au fil des ans, le tabagisme en public étant toujours autorisé, tandis que neuf autres pays africains étaient désormais totalement sans fumée.

«Nous étions déjà bien en avance sur le match, mais regardez où nous en sommes maintenant. Les Sud-Africains fument toujours dans les lieux publics. Si d’autres pays africains ont vu la sagesse de protéger les gens contre les dangers du tabagisme et de protéger les non-fumeurs, pourquoi ne pas l’arrêter ici? »

Saloojee a déclaré que le tabagisme provoquait des catastrophes sanitaires et que son impact économique était énorme.

«Les gens qui tombent malades ne peuvent pas aller travailler. Ceux qui meurent ne gagneront plus d’argent. Il y a aussi une perte de certitude. Bien sûr, le tabagisme est lié à la pauvreté, aux gens qui ne ‘ t gagner de l’ argent. Les gens qui ne peuvent pas travailler seront plus profondément dans la pauvreté. Ce sont les effets économiques de ce que fait le tabac.

«Beaucoup de gens diront, mais l’industrie du tabac paie des impôts. Eh bien, pour chaque rand de taxes collectées auprès de l’industrie, cela coûte au pays plus que R3. Ce « jeu de perdre sa. Le tabagisme ralentit l’économie.

«La Banque mondiale a déclaré que l’argent une fois dépensé pour les cigarettes serait plutôt dépensé pour d’autres biens et services, ce qui créerait de nouveaux emplois. La réalité est que si les Sud-Africains transféraient leurs dépenses d’achat de tabac, de cigarettes et de vapoteurs à d’autres biens et services, cela créerait plus d’emplois. Les cigarettes sont fabriquées par des machines. Ils ne sont pas à forte intensité de main-d’œuvre. Les non-fumeurs dépensent généralement plus pour l’éducation, la nourriture et les articles ménagers », a déclaré Saloojee.

Les avantages de l’abandon du tabac l’emportent sur la prise de poids associée à l’arrêt du tabac

Cesser de fumer était associé à un gain de poids et d’IMC significatif, mais les avantages de cesser de fumer dépassaient de loin les risques de surpoids, selon les résultats d’une étude de cohorte.

Le sevrage tabagique est connu pour réduire le risque de maladies chroniques majeures, augmenter l’espérance de vie et améliorer la qualité de vie, a expliqué Berhe W. Sahle, PhD, MPH, de la Melbourne School of Population and Global Health à Carlton, Australie, et ses collègues dans Réseau JAMA ouvert . Cependant, arrêter de fumer s’accompagne souvent d’une augmentation du poids et d’un indice de masse corporelle (IMC) plus élevé, qui est lui-même un facteur de risque établi pour une foule de problèmes de santé et est souvent cité par les fumeurs comme une raison de ne pas cesser de fumer.

La question, expliquent les auteurs de l’étude, est de savoir si les risques pour la santé associés à la prise de poids et à l’augmentation de l’IMC après l’arrêt du tabac l’emportent sur les avantages protecteurs de l’arrêt du tabac. Pour évaluer ce risque, Sahle et ses collègues ont mené une étude longitudinale avec une cohorte de 16663 adultes australiens pour estimer le poids et le gain d’IMC après l’arrêt du tabac et son association avec le risque de maladie cardiovasculaire (MCV), de diabète de type 2, de cancer, de bronchopneumopathie chronique obstructive. (MPOC) et la mortalité à long terme.

«Dans cette cohorte d’un échantillon communautaire représentatif à l’échelle nationale, l’abandon du tabac était significativement associé aux gains de poids et d’IMC par rapport à la poursuite du tabagisme», ont-ils écrit. «Cependant, les adultes qui arrêtaient avaient un risque de décès significativement plus faible que ceux qui continuaient à fumer, quels que soient leur poids et leur gain d’IMC. Ni le gain de poids ni le gain d’IMC survenu après l’arrêt du tabac n’ont été associés à un risque accru de MCV, de diabète de type 2, de cancer et de MPOC. Les résultats confirment que les avantages de l’abandon du tabac l’emportent sur les risques en termes de réduction de la mortalité dans la population générale sans augmenter les risques des principales maladies chroniques.

Pour leur analyse, Sahle et ses collègues ont utilisé les données de l’enquête Household, Income, and Labour Dynamics in Australia (HILDA), une enquête annuelle par panel qui a débuté en 2001. La présente étude a examiné les vagues d’enquête de 2006 (vague 6) à 2014 (vague 13) «parce que des questions sur les maladies chroniques à long terme ont été introduites à la vague 3 [2003] et des mesures anthropométriques à la vague 6», ont-ils expliqué.

Cette analyse était limitée aux participants âgés de 18 ans et plus avec des valeurs non manquantes sur le tabagisme, le poids et l’IMC. La cohorte de l’étude finale comprenait 16 663 participants (8 082 hommes et 8 581 femmes; âge moyen [ET] de 43,7 [16,3] ans). Les participants qui avaient une maladie cardiovasculaire, un diabète de type 2, un cancer ou une MPOC avant la vague 3 ont été exclus des analyses afin de minimiser la probabilité que les gens aient arrêté de fumer à la suite de ces maladies.

À chaque vague de l’enquête HILDA, les participants ont indiqué s’ils étaient fumeurs, jamais fumeurs ou s’ils avaient arrêté de fumer au cours de l’année précédente. Ils ont également autodéclaré leur taille et leur poids, qui ont été utilisés pour calculer l’IMC de chaque participant. Au cours des vagues 3, 7, 9 et 13, on a demandé aux participants d’indiquer s’ils avaient reçu un diagnostic de MCV (p. Ex., Maladie cardiaque, maladies circulatoires), de MPOC, de diabète de type 2 ou de cancer.

Les régressions de risques proportionnels de Cox ont été utilisées pour déterminer les rapports de risque (HR) pour l’association entre les changements de poids et l’indice de masse corporelle (IMC) et le risque de maladies chroniques. Les principaux résultats de l’étude étaient la prise de poids après avoir cessé de fumer, les accidents cardiovasculaires, le diabète de type 2, le cancer, la MPOC et la mortalité toutes causes confondues.

Sahle et ses collègues ont constaté que ceux qui ont déclaré avoir arrêté de fumer avaient des augmentations de poids plus importantes (différence moyenne [DM], 3,14 kg; IC à 95%, 1,39-4,87) et IMC (DM, 0,82; IC à 95%, 0,21-1,44) par rapport à fumeurs continus.

Cependant, «Par rapport aux fumeurs continus, les HR pour le décès étaient de 0,50 (IC à 95%, 0,36-0,68) chez les fumeurs qui ont perdu du poids, 0,79 (IC à 95%, 0,51-0,98) chez les fumeurs sans changement de poids, 0,33 (IC 95% , 0,21-0,51) parmi ceux qui ont pris 0,1 à 5,0 kg, 0,24 (IC à 95%, 0,11-0,53) parmi ceux qui ont pris 5,1 à 10 kg et 0,36 (IC à 95%, 0,16-0,82) parmi ceux qui ont gagné plus de 10 kg. Le HR pour le décès était de 0,61 (IC à 95%, 0,45-0,83) parmi les personnes qui ont perdu leur IMC, 0,86 (IC à 95%, 0,51-1,44) parmi les personnes qui ont cessé de fumer sans changement de l’IMC, 0,32 (IC à 95%, 0,21-0,50) parmi les personnes qui ont cessé de fumer. qui ont gagné jusqu’à 2 en IMC et 0,26 (IC à 95%, 0,16 à 0,45) chez les personnes qui ont cessé de fumer qui ont gagné plus de 2 en IMC. »

De plus, la prise de poids et la modification de l’IMC n’ont pas augmenté de manière significative le risque de MCV, de diabète de type 2, de cancer et de MPOC chez les patients qui ont arrêté de fumer.

«Nos résultats suggèrent que les avantages à long terme de l’arrêt du tabac l’emportent considérablement sur les risques associés au poids ou au gain d’IMC après l’arrêt du tabac», ont noté les auteurs de l’étude, ajoutant que leurs résultats sont cohérents avec les études précédentes.

«Du point de vue clinique et de santé publique, nos résultats suggèrent que les interventions de santé publique visant à promouvoir le sevrage tabagique dans la population devraient souligner que les bienfaits pour la santé de l’arrêt dépassent de loin les effets néfastes sur la santé de la prise de poids», ont-ils conclu. «À la lumière de la variabilité considérable de la quantité de gain de poids en fonction de la durée de l’arrêt du tabac, les lignes directrices cliniques pour l’arrêt du tabac peuvent devoir inclure des recommandations concernant le moment et la durée des interventions de gestion du poids après l’arrêt du tabac.»

Les limites de l’étude citées par les auteurs comprenaient l’auto-déclaration du diagnostic par le médecin, le poids et l’IMC, et l’arrêt du tabac, ainsi qu’un suivi à relativement court terme et la possibilité de confusion résiduelle due aux facteurs de risque environnementaux et aux interventions pour l’arrêt du tabac et le poids contrôle que l’étude n’a pas pu expliquer.

  1. Bien que le sevrage tabagique soit significativement associé à des gains de poids et d’IMC par rapport à la poursuite du tabagisme, ceux qui arrêtaient avaient un risque de décès significativement plus faible.
  2. Le poids et le gain d’IMC associés à l’arrêt du tabac n’étaient pas significativement associés à un risque accru de maladie cardiovasculaire, de diabète de type 2, de cancer et de MPOC.

25 faits inquiétants sur le tabagisme

photo docteur et patient

Comment les cigarettes affectent la santé et la société

Si vous êtes toujours sur la barrière quand il s’agit d’arrêter de fumer, détrompez-vous. Bien que vous puissiez penser que c’est un problème que vous pourrez résoudre plus tard, les preuves actuelles suggèrent que le temps ne joue pas en votre faveur. 

Bien que vous devriez toujours considérer l’abandon du tabac comme une étape positive vers une vie plus longue et plus saine, il est tout aussi important de comprendre les conséquences de l’inaction. Ce faisant, vous pouvez faire un choix plus éclairé et prendre les mesures nécessaires pour mettre fin à cette habitude une fois pour toutes. Ces chiffres parlent d’eux-mêmes.

 

  1. Il y a 1,3 milliard de fumeurs dans le monde aujourd’hui, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).  Si la tendance se poursuit, ce nombre devrait augmenter à 1,6 milliard d’ ici l’an 2025.
  2. Le tabac tue plus de 8 millions de personnes chaque année, ce qui se traduit par un décès lié au tabagisme toutes les cinq secondes.  C’est un million de décès de plus que chaque année du fait du VIH, de la tuberculose et du paludisme combinés. 
  3. Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), il y avait 37,8 millions de fumeurs aux États-Unis en 2016. 
  4. Plus de 16 millions d’Américains vivent actuellement avec une maladie liée au tabac, y compris la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC). 
  5. L’Arkansas, le Kentucky, la Louisiane, le Mississippi, le Missouri, l’Ohio, le Tennessee et la Virginie-Occidentale sont huit États où au moins 21,8% des adultes sont des fumeurs.  En Virginie – Occidentale, un adulte sur quatre est un fumeur.
  6. Plus de 480 000 Américains meurent chaque année du tabagisme, soit un décès sur cinq. 
  7. En moyenne, fumer réduira de 13 ans votre espérance de vie. Si vous avez le VIH, ce nombre passera à 16 ans. 
  8. Le cancer du poumon n’est pas la seule malignité que vous pouvez obtenir en fumant. D’autres comprennent le cancer de la vessie, du sang, de la moelle osseuse, du col de l’utérus, du côlon, de l’œsophage, des reins, du larynx, du foie, de la bouche, du pancréas, du rectum, de l’estomac et de la gorge. 
  9. En plus du cancer, le tabagisme peut augmenter considérablement votre risque de maladie coronarienne et d’accident vasculaire cérébral. 
  10. Le tabagisme est un problème qui touche le plus les plus pauvres. En fait, 80% des fumeurs du monde vivent dans des pays à revenu faible ou moyen.  Même aux États-Unis, 24,3% des personnes vivant sous le seuil de pauvreté sont des fumeurs, contre 14,3% de celles vivant au-dessus du seuil de pauvreté.
  11. La Chine compte 300 millions de fumeurs qui consomment environ 1,7 billion de cigarettes par an, soit environ trois millions de cigarettes par minute.  Une cigarette sur trois fumées dans le monde se trouve en Chine.
  12. Dans le monde, environ 10 millions de cigarettes sont achetées par minute, 15 milliards sont vendues par jour et plus de six mille milliards sont produites et utilisées chaque année. 
  13. Une cigarette typique peut contenir de 8 à 9 milligrammes de nicotine . En revanche, la teneur en nicotine d’un cigare peut aller de 100 milligrammes à 400 milligrammes. 
  14. Il y a suffisamment de nicotine dans cinq cigarettes pour tuer un adulte moyen si elles sont ingérées entières.  La plupart des fumeurs ont une moyenne de 1 à 2 milligrammes de nicotine par cigarette, dont 0,03 milligrammes est absorbé dans la circulation sanguine.
  15. Il y a plus de 7 000 produits chimiques dans la fumée de tabac, dont plus de 250 sont connus pour être nocifs, plus de 69 sont connus pour causer le cancer et 16 sont classés comme cancérogènes du groupe I. 
  16. Le benzène est une cause majeure de leucémie myéloïde aiguë. Sans surprise, la fumée de cigarette est la principale source de benzène. Parmi les fumeurs aux États-Unis, 90% de leur exposition au benzène proviendra de la cigarette. 
  17. Le plomb radioactif, le polonium et le cyanure d’hydrogène peuvent tous être trouvés dans la  fumée de cigarette . Les amateurs d’histoire reconnaîtront le cyanure d’hydrogène comme un composé utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale comme agent génocidaire.
  18. Sur les 8 millions de décès liés au tabagisme signalés chaque année dans le monde, 1,2 million sont dus au tabagisme passif.  En dépit de ce que certains peuvent vous dire, il n’y a pas de niveau d’exposition sans danger à la fumée secondaire.
  19. Le tabac coûte à l’économie américaine plus de 300 milliards de dollars chaque année. Sur ce montant, 170 milliards de dollars sont destinés aux soins médicaux, tandis que plus de 156 milliards de dollars sont attribués à la perte de productivité due à la maladie et à la mort. 
  20. Alors que de moins en moins de jeunes adultes fument des cigarettes aux États-Unis aujourd’hui, environ 1 600 adolescents essaient leur première cigarette chaque jour. On estime que près de 200 jeunes commencent à fumer chaque jour.
  21. Les statistiques suggèrent que 5,6 millions d’enfants vivant aujourd’hui aux États-Unis mourront d’une maladie liée au tabagisme. Cela équivaut à un enfant sur 13. 
  22. Il y a environ 399 millions de fumeurs dans la région du Pacifique occidental (qui comprend l’Asie de l’Est, le Pacifique et l’Oceana), et près de la moitié des hommes adultes qui y vivent sont actuellement des fumeurs de tabac. 
  23. Seulement 20% de la population mondiale est protégée par les lois sur le tabagisme, principalement dans les pays à revenu élevé. 
  24. À l’échelle mondiale, le tabac cause plus de 7 millions de décès par an, les estimations atteignant 8 millions d’ici 2030. 
  25. L’OMS a conclu que la moitié de tous les fumeurs mourront des suites de l’usage du tabac. 

Si vous êtes un fumeur et que vous souhaitez arrêter de fumer, décidez-vous de faire le nécessaire et de faire le travail nécessaire pour arrêter de fumer aujourd’hui Vous ne le regretterez pas.

Arrêt du tabac et poids : la fin des idées reçues.

Il existe trois principales raisons à l’éventuelle prise de poids

  1. La réhydratation: en effet, fumer entraîne un dessèchement quasi chronique de tout l’organisme. L’arrêt du tabac offre donc l’opportunité salvatrice pour nos tissus de se réhydrater d’où une prise de poids (sur la balance plus que visuellement). Observez votre peau et son élasticité retrouvée et ces quelques grammes supplémentaires ne feront pas le poids!!
  2. La nicotine est bien entendu concernée dans la potentielle prise de poids. Cette substance , en effet, augmente les dépenses énergétiques du métabolisme de base et diminue l’appétit par son action sur les récepteurs cérébraux. L’arrêt du tabac peut donc favoriser une variation de poids, qui semble aller de paire avec le retour du pouvoir de nos papilles, qui nous redonne l’envie de manger de bonnes choses au goût redevenu savoureux!
  3. Le grignotage: la bête noire! Il est une réponse compulsive aux états possibles d’anxiété générés par la perte d’un rituel «censé nous calmer»* et ne fera qu’accentuer les apports caloriques, d’autant plus que nos choix vont se porter sur le sucré, le gras de façon instinctive. Contrairement à certaines idées reçues, ce n’est donc pas l’arrêt du tabac qui fait grossir, mais les variations alimentaires qui en découlent. Rappelons surtout que 30% des nouveaux non-fumeurs ne prennent pas un gramme, prouvant que c’est possible ! Rassurant, non?!
marche nordique

Le sport: une solution idéale?

La réponse à cette question assez courante doit être nuancée. Deux cas de figure se présentent :

  • vous êtes déjà sportif: le sport va donc continuer de vous apporter ses bienfaits, d’évacuer le stress, d’améliorer votre capacité à gérer la sensation de manque et surtout maintenir une dépense énergétique propre à réguler le poids. Les capacités respiratoires et les performances globales vont dans les semaines suivant le sevrage s’améliorer de façon significative. Néanmoins, la tentation sera sans doute d’intensifier l’activité ; attention, l’amélioration ne sera pas instantanée et une visite de contrôle chez votre médecin traitant s’impose.
  • Vous n’étiez pas sportif: c’est un choix intéressant de vous y mettre, mais ce n’est pas l’arrêt du tabac qui va vous rendre capable d’efforts physiques ni de vous le faire aimer. Vous retrouvez en situation d’effort permanent sans prendre de plaisir, cela pourrait avoir l’effet inverse de celui recherché! Néanmoins , si vous êtes motivés, il est sage de vous soumettre à un test d’effort pour éviter les incidents. Il existe cependant une solution plus accessible. Plutôt que du «sport», préférez l’activité physique douce telle que la marche, le vélo, la natation. Dans votre vie quotidienne, optez pour le vélo au lieu de la voiture, l’escalier au lieu de l’ascenseur, et par exemple, garez-vous un peu plus loin du lieu où vous rendez pour marcher un peu plus.
IMGP3893

Et pour les repas, comment s’y prendre?

  • Petits-déjeuners: ils doivent être le plus complets possibles, c’est à dire associer une boisson (thé, café, chicorée…), un produit laitier, une ou deux tranches de pain (préférez les semi-complets, ou mieux faits maison, en évitant les pains industriels type pain de mie), un fruits frais (fibre) ou bien un jus de fruit sans sucres ajoutés, un peu de beurre, de confiture ou de miel en quantité raisonnable. Pourquoi pas une tranche de jambon sans gras ou un peu de fromage, pour les adeptes du salé.
  • Déjeuners: pour les repas à l’extérieur, évitez la restauration et préférez un sandwich équilibré ou une salade simple (le mieux étant de vous la préparer à la maison).Sinon chaque repas doit comporter un apport en protéines (viande blanche, poisson, œuf ou légumineuses comme les lentilles par exemple)et des légumes; 1 fois par jour , vous ajouterez des féculents (pomme de terre, pain, riz, pâtes,que vous privilégierez semi-complet). Il n’y a aucun intérêt à augmenter les apports protidiques, ni de vous interdire les féculents , bien placés pour induire la satiétéDîners: privilégiez les salades et les soupes de légumes, le fromage blanc. A partir de 18h, les aliments sont stockés: si vous mangez trop gras ou trop sucré, vous aurez tendance à grossir.
  • Les en-cas: pour éviter d’arriver au repas affamé, prenez un en-cas à base de fruits frais vers 17h-18h (selon l’heure du dîner).

Attention, ne prenez pas de fruits en fin de repas, vous risquez les ballonnements dûs à la digestion ralentie de ceux-ci. Rien de plus décourageant de se retrouver avec un ventre un peu trop gonflé!

Une envie, une fringale, pas de panique!

Boire peut tout simplement suffire à couper une faim naissante. Buvez de l’eau «nature» à volonté. Ayez le réflexe d’avoir toujours une bouteille à portée de la main. Si vous l’aimez, vous pouvez y ajouter le jus d’un citron. Ce dernier n’est pas acide pour l’estomac et constitue un atout pour la régulation du poids. Certaines tisanes apportent, en plus de l’eau qu’elles contiennent, des propriétés relaxantes( verveine, tilleul, valériane); vous les choisirez bio de préférence. Les boissons chaudes comme le bouillon léger procurent rapidement une sensation de satiété. N’abusez pas de café ni de thé, car ce sont des excitants dont vous n’avez pas besoin!

Apprenez à repérer les sucres (et les graisses) cachés: le sirop des fruits en conserves (il en existe au jus), les boissons type soda, les eaux aromatisées, les plats cuisinés,les biscuits allégés qui sont parfois des pièges; habituez-vous à lire les étiquettes qui sont assez claires grâce au tableau de répartition des composants.

Les amis: le fromage blanc, les yaourts natures (maîtrisez ainsi le sucre que vous y ajoutez), les fruits( pomme et poire en vedette mais sachez qu’un fruit, quel qu’il soit vaut mieux que n’importe quoi d’autre!).

De façon générale, évitez autant que possible les choses toutes faites et les produits transformés: restons simple pour être efficace. Agrémenter soi-même des produits bruts nous assure du contenu de notre assiette et son impact sur notre poids.De la même façon, déshabituez-vous du sucre, progressivement: cela peut paraître complexe, surtout si on est «bec sucré» mais c’est possible; des outils comme l’EFT**, par exemple, permettent de gérer nos émotions souvent à l’origine de nos grignotages. Les effets seront visibles, non seulement sur la balance, mais aussi sur votre peau.

bouteille-d-eau-en-verre-borosilicate-vatiri

Quelques règles à garder en mémoire

  • Faites imperativement 4 repas équilibrés par jour (nos journées sont souvent longues, la collation est indispensable) et adaptez en fonctions des situations: ne culpabilisez pas d’un resto mais pensez à rééquilibrer par la suite, sans éliminer un repas pour autant: ça ne ferait que dérégler votre métabolisme.
  • Buvez régulièrement: eau prioritairement, tisanes…cela constitue un atout minceur !
  • Limiter les sucreries, préférez un yaourt, un fruit, mais attention ne vous interdisez pas tout, restez juste raisonnable, car il faut savoir se ménager des petits plaisirs pour durer !
  • Restez actif le plus possible ; augmenter progressivement votre activité physique quotidienne.
  • En cas de difficulté, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un thérapeute, d’un groupe de soutien proposant relaxation, échange, ou gestion des émotions ! Ne pas être seul, se sentir soutenu dans sa démarche est souvent porteur et peut même accélérer le processus.

Tous ces conseils sont «de bons sens» et ont surtout pour but d’équilibrer votre alimentation. Les bienfaits d’une bonne hygiène de vie soutiennent votre démarche de non-fumeur mais vont aussi accompagner votre vie dans son ensemble, et, à long terme, vous apporter une meilleure santé et un moral résistant.

«Ne désespérez jamais ; chaque pas vers l’arrêt du tabac est un pas de gagné»

10 raisons d’arrêter de fumer la cigarette maintenant

Informations sur le tabagisme:

Conseils et soutien

Fumer est mauvais pour la santé, mais en quoi exactement arrêter de fumer va-t-il améliorer votre vie ? Voici 10 façons dont votre santé s’améliorera lorsque vous arrêterez de fumer.

Arrêter de fumer vous permet de respirer plus facilement
Les gens respirent plus facilement et toussent moins lorsqu’ils arrêtent de fumer car leur capacité pulmonaire s’améliore jusqu’à 10 % en 9 mois.

Dans la vingtaine et la trentaine, l’effet du tabagisme sur votre capacité pulmonaire peut ne pas être perceptible jusqu’à ce que vous alliez courir, mais la capacité pulmonaire diminue naturellement avec l’âge.

Plus tard, avoir une capacité pulmonaire maximale peut faire la différence entre une vieillesse active et saine et une respiration sifflante lorsque vous vous promenez ou montez les escaliers.

Arrêter de fumer vous donne plus d’énergie
Dans les 2 à 12 semaines suivant l’arrêt du tabac, votre circulation sanguine s’améliore. Toute activité physique, y compris la marche et la course, devient alors beaucoup plus facile.

Vous donnez également un coup de pouce à votre système immunitaire, ce qui vous permet de combattre plus facilement les rhumes et la grippe. L’augmentation de l’oxygène dans le corps peut également réduire la fatigue et la probabilité de maux de tête.

Lisez ces conseils d’auto-assistance pour combattre la fatigue.

Abandonnez la cigarette pour vous sentir moins stressé
Le manque de nicotine entre deux cigarettes peut accentuer les sentiments de stress.

Comme le stress du sevrage est ressenti de la même manière que les autres stress, il est facile de confondre le stress normal avec le sevrage de la nicotine, de sorte que l’on peut avoir l’impression que fumer réduit les autres stress.

Mais ce n’est pas le cas. En fait, des études scientifiques montrent que les niveaux de stress des gens sont plus faibles après avoir arrêté de fumer.

Si vous êtes sujet au stress, remplacer la cigarette par un moyen plus sain et plus efficace de gérer le stress peut vous apporter de réels avantages.

Lisez nos 10 meilleurs antistress pour en savoir plus.

L’arrêt du tabac améliore la vie sexuelle
Arrêter de fumer améliore le flux sanguin du corps, donc la sensibilité.

Les hommes qui arrêtent de fumer peuvent avoir de meilleures érections. Les femmes peuvent constater que leurs orgasmes s’améliorent et qu’elles sont plus facilement excitées.

Il a également été constaté que les non-fumeurs sont 3 fois plus attirants pour les partenaires potentiels que les fumeurs.

Découvrez d’autres conseils pour faire l’amour.

L’arrêt du tabac améliore la fertilité
Les non-fumeurs ont plus de facilité à tomber enceinte. L’arrêt du tabac améliore la muqueuse de l’utérus et peut rendre le sperme des hommes plus puissant.

Devenir non-fumeur augmente la possibilité de concevoir par FIV et réduit la probabilité de faire une fausse couche.

Plus important encore, cela améliore les chances de donner naissance à un bébé en bonne santé.

L’arrêt du tabac améliore l’odorat et le goût
Lorsque vous arrêtez de fumer, vos sens de l’odorat et du goût sont stimulés.

Vous remarquerez peut-être que les aliments ont un goût et une odeur différents, car votre bouche et votre nez se remettent des centaines de produits chimiques toxiques présents dans les cigarettes.

Arrêter de fumer pour avoir une peau plus jeune
On a constaté que l’arrêt du tabac ralentit le vieillissement du visage et retarde l’apparition des rides.

La peau d’un non-fumeur reçoit davantage de nutriments, y compris de l’oxygène, et l’arrêt du tabac peut inverser le teint terne et luisant que les fumeurs ont souvent.

Les ex-fumeurs ont des dents plus blanches et une haleine plus douce
L’abandon du tabac empêche les dents de se tacher et vous aurez une haleine plus fraîche.

Les ex-fumeurs sont également moins susceptibles que les fumeurs de souffrir de maladies des gencives et de perdre prématurément leurs dents.

En savoir plus sur la santé dentaire et le blanchiment des dents.

Découvrez comment l’arrêt du tabac peut aider à bannir la mauvaise haleine.

Arrêter de fumer pour vivre plus longtemps
La moitié des fumeurs de longue durée meurent prématurément de maladies liées au tabagisme, dont les maladies cardiaques, le cancer du poumon et la bronchite chronique.

Les hommes qui arrêtent de fumer à l’âge de 30 ans ajoutent 10 ans à leur vie. Les personnes qui se débarrassent de cette habitude à 60 ans ajoutent 3 ans à leur vie.

En d’autres termes, il n’est jamais trop tard pour tirer profit de l’arrêt du tabac. Le fait de ne pas fumer n’ajoute pas seulement des années à votre vie, mais améliore aussi considérablement vos chances de vivre une vieillesse sans maladie, mobile et heureuse.

Une maison sans fumée protège vos proches
En arrêtant de fumer, vous protégez également la santé de vos amis et de votre famille non fumeurs.

L’inhalation de la fumée secondaire augmente le risque de cancer du poumon, de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral.

Chez les enfants, elle double le risque de contracter des maladies pulmonaires, notamment la pneumonie, les otites, la respiration sifflante et l’asthme.

Ils ont également trois fois plus de risques d’avoir un cancer du poumon plus tard dans leur vie que les enfants qui vivent avec des non-fumeurs.

En savoir plus sur les dangers du tabagisme passif.

Découvrez les traitements pour arrêter de fumer disponibles sur notre site web et  apprenez comment commencer à arrêter de fumer.

Pourquoi vous avez besoin d’un endroit désigné pour la vape au travail ?

Il est important d’être prévenant lorsque l’on fume au travail. Beaucoup de gens sont gênés par l’odeur et certains disent que cela peut même provoquer des maux de tête ou des nausées. Si vous avez envie de nicotine, il est préférable de fumer en dehors de votre bureau pour que personne d’autre ne soit gêné par l’odeur ou la vapeur.

Il est également conseillé de ne pas utiliser d’arômes forts comme le menthol si quelqu’un d’autre dans votre bureau y est sensible, car ils peuvent provoquer une irritation de la gorge ou des crises d’asthme pour les personnes souffrant de problèmes respiratoires.

Rappelez-vous que toutes les vapes émettent de la vapeur d’eau, qui n’a pas d’odeur jusqu’à ce qu’elle soit suffisamment chauffée pour produire un arôme, donc il ne devrait jamais y avoir de fumée provenant de votre appareil !

« Le vapotage est non seulement bien meilleur pour votre santé, mais aussi parce que les e-cigarettes utilisent de l’eau, du propylène glycol et des arômes, plutôt que la fumée de tabac qui contient du goudron et plus de 7 000 produits chimiques », explique l’équipe de VaporLady.com, une boutique de vape en ligne qui fournit tout ce dont vous avez besoin pour fumer en toute sécurité et de manière responsable.

Lorsque vous fumez au travail, il est important de ne pas déranger vos collègues pendant que vous fumez au bureau. Il est également conseillé de prévoir un espace désigné où vous pouvez fumer sans déranger les autres, et de veiller à ne pas émettre d’odeurs ou de fumée irritantes.

« La FDA a récemment pris des mesures pour réglementer les e-cigarettes, mais il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’une énorme aubaine pour les 2,5 millions d’Américains qui ont arrêté de fumer grâce au vapotage. »

Vous ne devez pas fumer au bureau et mettre en colère les personnes qui s’y trouvent. Vous pouvez fumer dans votre voiture ou à l’extérieur, mais veillez à ce que votre voiture ne sente pas la fumée ou d’autres mauvaises odeurs.

Voici quelques faits pour vous aider à comprendre combien il est important de ne pas fumer au bureau.

Si votre voiture sent la fumée, elle enverra un très mauvais message à votre sujet.

Si vos vêtements sentent la fumée ou si vous avez des cendres sur eux, cela peut aussi donner aux gens une impression de qui vous êtes et de quel genre de personne vous êtes, alors rangez toujours vos déchets avant de quitter le travail. Examinons maintenant les effets du vapotage sur votre entourage lorsqu’il est pratiqué à l’intérieur. Les personnes qui ne connaissent pas bien le vapotage peuvent confondre la vapeur secondaire avec la fumée de cigarette ordinaire, alors qu’elles n’ont pas la même fonction et ne causent aucun dommage.

Vous ne devriez pas vaper au travail car l’odeur serait désagréable pour les non-vapoteurs.

La vapeur de votre vape peut irriter votre entourage, surtout si vous l’expirez dans des lieux fermés comme le bureau. Il est préférable de fumer à l’extérieur, mais si ce n’est pas possible, vous devriez peut-être demander à vos collègues si cela les dérange de fumer ou de vaper à l’extérieur.

Les personnes qui utilisent des e-cigarettes ne veulent pas de fumée, mais de la vapeur. Si tout le monde comprend cela et accepte de suivre ces règles, alors nous pourrons tous apprécier le fait de fumer et continuer à nous entendre avec les non fumeurs, et toute odeur de fumée ne sera pas un problème du tout.

Il existe de nombreux types de e-juices sur le marché, et il peut être difficile de décider lequel vous convient le mieux.

J’ai essayé beaucoup de e-juices différents au fil des ans, et voici quelques-uns de mes préférés :

1. Berry Mix de Cosmic Fog – Ce e-juice est un mélange de fraises mûres, de framboises acidulées et de myrtilles sucrées, et c’est l’un de mes préférés parce qu’il a bon goût et ne produit pas beaucoup de vapeur.

2. Vanilla Bean de The Standard Vape – C’est un autre excellent e-juice qui ne produit pas beaucoup de vapeur, et il a un délicieux goût de vanille.

3. Tobacco flavor by Halo- C’est l’un des meilleurs parfums de tabac que j’ai jamais essayé.

4. Root Beer par Apollo – Cela pourrait facilement être ma vape toute la journée, il est si bon. Il a le goût d’une dose saine de bière de racine pure, sans être trop sucré ou trop fort.

5. Candy Land de Nasty Juice – Si vous aimez les saveurs de bonbons, c’est l’un des meilleurs e-juices que j’ai jamais essayé. La saveur est complexe et délicieuse, mais pas trop forte. Il est également agréable à sentir sans vous donner un mal de tête si quelqu’un à proximité fume avec lui sur un réglage bas.

Si quelqu’un vous dérange pendant que vous fumez

D’après le cabinet de recrutement, si quelqu’un vous dérange pendant que vous fumez, il est important d’être poli et de lui demander d’arrêter. Vous pouvez également essayer de changer d’endroit ou de sortir pour fumer.

Si la personne continue à vous importuner, vous pouvez en parler à votre patron ou au service des ressources humaines, qui doit respecter votre choix de fumer et ne pas essayer de vous forcer à arrêter.

Si quelqu’un au travail vous dérange à propos de votre habitude de fumer, assurez-vous d’en parler avec lui. Vous ne voulez jamais créer de problèmes au travail ou avec d’autres employés, mais c’est parfois nécessaire si les gens font des commentaires ou essaient d’imposer leurs sentiments aux autres.

Que dois-je faire ?

Vous pouvez informer la personne que vous êtes préoccupé par son comportement à votre égard.

Si le comportement persiste, parlez-en à quelqu’un d’autre qui travaille sur place ou allez voir les RH pour qu’ils traitent le problème de manière professionnelle.

Ne vous abaissez pas à des attaques personnelles, car cela ne fera que causer plus de problèmes à long terme.

Si quelqu’un commence à vous harceler parce que vous fumez, demandez-lui calmement d’arrêter.

S’il ne le fait pas, il est bon d’en parler à votre patron ou au service des RH.

Que ne dois-je pas faire ?

Ne vous laissez pas envahir par l’émotion lorsque vous fumez au travail. Les gens pourraient essayer d’en profiter s’ils savent à quel point vous êtes sensible à ce sujet. Restez calme et posé afin de pouvoir gérer correctement ce qui se passe autour de vous sans causer de dommages. Vous avez le droit de fumer au travail, comme tout le monde, et il ne devrait pas y avoir de raison pour que les gens vous importunent.

Vous devriez essayer de ne pas trop vous énerver dans ce genre de situation, car cela ne fera que causer des problèmes par la suite. Les gens peuvent même utiliser leurs émotions contre vous, alors restez toujours calme et posé lors des confrontations.

Selon Eagle rocket, si quelqu’un vous embête à propos du vapotage, il est bon d’en parler au responsable de recrutement ou à votre patron dès que possible. Si vous savez qu’un employé a déjà été réprimandé pour ses actions auparavant, il pourrait être très important qu’il prenne des mesures dans cette situation également.

Ne laissez pas ce genre de situation influencer la façon dont vous considérez les autres personnes au travail.

Si quelqu’un essaie de faire toute une histoire de tout, il deviendra rapidement le centre d’attention pour toutes les mauvaises raisons. Ne faites pas attention à ce qu’ils ont à dire, car tout ce qu’ils feront, c’est de créer encore plus d’agitation autour d’un sujet déjà brûlant, jusqu’à ce que tout le monde en ait marre de les écouter.

Retrouvez les dents blanches quand on est fumeur ou ex-fumeur

Vous pouvez retrouver vos dents blanches même si vous êtes fumeur ou ex-fumeur. Pas de traitements coûteux, pas de gencives sensibles qui font mal à cause du dentifrice au fluor et plus de gêne due aux dents jaunes. Retrouvez vos dents blanches sans la peine de chercher des produits naturels qui fonctionnent et de dépenser beaucoup trop d’argent sans résultat.

Retrouvez vos dents blanches naturellement :

Ne gaspillez plus d’argent avec des traitements inefficaces et des produits blanchissants vendus dans les rayons des magasins.

Si vous avez essayé d’autres méthodes pour blanchir vos dents et que vous avez échoué, arrêtez maintenant ! Vous avez enfin trouvé la solution pour retrouver des dents blanches ! Et, ce qui est tout aussi important, vous cesserez de vous tuer à la cigarette et de vous faire du mal avec les toxines présentes dans la fumée de cigarette.

Si vous essayez d’arrêter de fumer, arrêtez maintenant ! Vous vous demandez peut-être pourquoi arrêter de fumer si c’est pour que vos dents restent jaunes ? La réponse est simple : il y a d’autres choses qui peuvent le faire gratuitement. Si vous voulez vraiment des dents blanches, continuez à fumer, mais essayez au moins cette méthode qui ne coûte rien, pas même un paquet de cigarettes.

Vous pouvez vous débarrasser de toute trace de taches de nicotine sur vos dents en utilisant une recette de dentifrice maison efficace. Ce traitement a été utilisé avec succès par des milliers de personnes dans le monde entier qui l’ont essayé avec un taux de réussite de 100 %. Il est facile à faire donc vous pouvez essayez de fabriquer vous-même un dentifrice contre les taches de la nicotine avec du peroxyde d’hydrogène et du bicarbonate de soude. Voyez combien de détails ci-dessous !.

Ce sont des choses que la plupart des gens ont déjà à la maison à des fins d’hygiène personnelle. Si vous ne les avez pas, ils sont facilement accessibles partout où il y a une pharmacie ou un supermarché. Vous avez également besoin d’une sorte de récipient pouvant contenir une cuillère à soupe de chaque ingrédient (par exemple, un petit bocal).

Étapes à suivre :

– La première étape consiste à mélanger une demi-cuillère à café de peroxyde avec une demi-cuillère à café de bicarbonate de soude jusqu’à ce que vous obtenez un dentifrice épais qui suffit pour une utilisation.

– Appliquez le mélange avec votre doigt (ou vous pouvez utiliser une brosse à dents) sur chacune de vos dents, en vous concentrant sur les taches en effectuant des mouvements circulaires jusqu’à ce que vous ayez couvert toutes les zones tachées.

– Laissez la solution sur vos dents pendant environ 10 minutes. Vous devriez commencer à remarquer ses effets immédiatement. Vous n’avez pas besoin de mettre autre chose sur vos dents pendant ce temps (ni eau ni sel). Les ingrédients agissent naturellement et rendront vos dents plus blanches progressivement.

– Au bout de 10 minutes, rincez soigneusement à l’eau fraîche et séchez avec une serviette ou un drap de bain, en veillant à ce que rien ne reste collé à vos dents. Veillez à ne pas avaler cette substance lorsque vous l’utilisez.

– Après chaque utilisation, conservez le dentifrice dans un récipient propre pour une utilisation ultérieure. Vous pouvez en faire assez pour vous durer environ deux semaines. Remplissez ce mélange dans de petits bocaux ou bouteilles et veillez à le conserver en toute sécurité.

– Appliquez ce traitement deux fois par jour pour de meilleurs résultats, de préférence avant de vous coucher le soir et après le réveil le matin. Il est très important de ne pas se rincer la bouche après le rinçage à l’eau, mais d’attendre au moins 15 minutes avant de se brosser à nouveau les dents (sinon, il est inutile de l’utiliser).

L’une des meilleures choses de cette solution de blanchiment des dents entièrement naturelle est qu’elle fonctionne pour les fumeurs et les ex-fumeurs. Il n’y a pas besoin de s’inquiéter de l’aspect de vos dents avec des taches de cigarettes ou de café, car vous pouvez leur redonner leur couleur blanche d’origine sans aucune gêne, dépense ou risque. Vous n’avez pas besoin de chercher sans fin un produit qui fonctionne réellement ; nous en avons trouvé un parfait pour les gens comme vous ! Obtenez votre sourire plus blanc aujourd’hui en commandant maintenant avant que les stocks ne soient épuisés !

Vapotage ou e-cigarette : une alternative sûre au tabagisme?

Depuis des années, la cigarette électrique (e-cigarette) présente un intérêt et un attrait considérables dans le monde entier. Les e-cigarettes se composent d’une batterie, d’un élément chauffant qui vaporise la solution liquide dans l’atomiseur, et d’une cartouche jetable ou rechargeble qui peut être remplie de liquides aromatisés

De quoi sont composés les e-liquides ?

Les liquides des e-cigarettes, comme les cigarettes traditionnelles, sont constitués d’une combinaison de divers produits : glycérine végétale et propylène glycol (tous deux irritants pour l’inhalation), nicotine, arômes et eau.

Des irritations respiratoires et des réactions inflammatoires des bronches à court terme peuvent être induites par les e-cigarettes. On peut toutefois s’attendre à ce que les dommages à long terme et la dépendance à la nicotine provoqués par les e-cigarettes entraînent des maladies respiratoires et cardiovasculaires importantes même si pour le moment, aucune étude ne tend vers ça, les données manquant. Même pour les fumeurs qui abandonnent complètement les cigarettes conventionnelles au profit des cigarettes électroniques, les risques pour la santé à long terme demeurent.

Les e-cigarettes sont moins dangereuses que les cigarettes de tabac, c’est une certitude, mais il est important d’en connaître les risques secondaires. Les gros fumeurs qui n’ont pas réussi à arrêter en utilisant d’autres méthodes peuvent bénéficier d’un passage complet au vapotage. Cependant, il est important que ces personnes sachent que les e-cigarettes peuvent également présenter des risques pour la santé.

Lorsque les fumeurs rechutent et reprennent leurs anciennes habitudes, ils sont plus susceptibles que jamais de le faire en raison des similitudes entre les e-cigarettes et les cigarettes traditionnelles. Il est donc important que les personnes en bonne santé restent informées de tout danger potentiel associé au changement. Des infos complémentaires sur les e-liquides sont disponibles sur Ecig Actu.

La cigarette électronique pour arrêter de fumer

Les cigarettes électroniques ne devraient être utilisées que temporairement jusqu’à ce que la dépendance à la nicotine ait été éliminée des produits du tabac. Le double usage présente des risques supplémentaires car davantage de toxines sont absorbées à la fois par les tabacs sans fumée ou les cigarettes traditionnelles.

Selon une étude du Centre allemand de recherche sur le cancer, la présence de substances cancérigènes dans les aérosols suscite des inquiétudes, car ils peuvent en contenir. Toutefois, dans certaines conditions, ces polluants peuvent atteindre des concentrations similaires ou supérieures à celles que l’on trouve dans la fumée de tabac. Cela signifie que certaines substances pourraient être sans danger tandis que d’autres ne présentent pas toujours un risque aussi faible que nous le pensons actuellement.

De nombreux liquides ne sont pas bénéfiques pour la santé et peuvent causer de nombreux problèmes. La nicotine, en particulier, provoque un surcroît d’activité cardiaque, ce qui peut entraîner une myriade de problèmes de santé, notamment des maladies cardiovasculaires ou un diabète de type 2. La nicotine et d’autres composés pouvant être contenus dans les recharges liquides peuvent aussi être problématiques. Veillez à prendre connaissance de ces dangers avant de commencer à fumer.

Il est possible que certaines utilisateurs développent une dépendance à la nicotine en utilisant des e-cigarettes, ce qui augmenterait le risque de commencer à consommer des cigarettes ordinaires. La vapeur  générée par ces appareils présente également des risques inconnus pour la santé. Les e-cigarettes peuvent également exacerber certains facteurs de risque de maladies comme la BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive), qui rendent leurs victimes plus sujettes aux infections et aux maladies respiratoires.

Étant donné qu’il n’existe pas de preuves scientifiques significatives permettant d’affirmer que le vapotage est une alternative 100 % sûre à la cigarette, il est difficile de déterminer à quel point il est réellement plus sûr. Pour que vous puissiez vivre une vie plus saine, vous devez toujours vous assurer que votre appareil est nettoyé régulièrement, vous devez acheter un vaporisateur de bonne qualité et utiliser les bonnes méthodes de vapotage afin d’éviter les conséquences négatives.

La meilleure façon d’arrêter complètement de fumer serait de combiner des informations brutes et les conseils professionnels d’un médecin certifié spécialisé dans l’abandon des dépendances ! Avec un soutien médical, vous pouvez faire des changements beaucoup plus faciles lorsque vous arrêtez de fumer. De plus, vous aurez quelqu’un de la communauté médicale à vos côtés pour vous guider dans votre voyage vers l’indépendance.

Comment redonner de l’éclat à votre peau après avoir arrêté de fumer ?

Vous êtes fumeur (ou vous venez d’arrêter de fumer) et vous remarquez que votre teint est terne ? Dans cet article, nous allons décrire les effets positifs de l’arrêt du tabac sur votre peau et vous donner quelques conseils pour aider votre peau à retrouver son état initial ! Êtes-vous prêt à redonner à votre peau son aspect radieux ?

C’est bien connu, fumer vous donne une apparence malsaine et accélère l’apparition des rides. Il assèche également votre peau et la rend plus sensible au chaud et au froid. Parfois, en plus du tabac, les points noirs envahissent votre peau. Dans ce cas précis, il faudra déployer des astuces anti-points noirs pour vous débarrasser de cela.

Comment retrouver une peau soyeuse et lisse ?

Votre peau retrouve son élasticité lorsque vous arrêtez de fumer. Elle sera également plus lisse, ce qui la rendra plus agréable à regarder et à toucher. De plus, votre alimentation et les soins du visage vous aideront à retrouver un teint lumineux. 

Le teint de votre peau sera visiblement plus lumineux dans les premières semaines qui suivent votre arrêt du tabac. Après six mois, votre peau retrouvera sa vitalité initiale. Privilégiez une alimentation riche en vitamine C ou optez pour la vitamine C en poudre pour restaurer votre peau plus rapidement. Il faut savoir que le tabac « brûle » cette vitamine dans l’organisme.

Les 10 meilleurs aliments riches en vitamine C 

  • Camu-camu : ce petit fruit originaire du Pérou est le fruit qui contient le plus de vitamine C naturelle.
  • Acérola : c’est le deuxième fruit le plus riche en vitamine C. On le trouve en pharmacie ou dans les magasins bio. L’acérola est souvent vendu sous forme de comprimés, mais il est préférable de l’ingérer sous forme de poudre.
  • L’églantier est également un fruit riche en vitamine C ! Il est célèbre pour sa  » poudre contre les démangeaisons « .
  • La baie d’argousier : ce fruit pousse dans les climats tempérés d’Europe et d’Asie. La baie d’argousier peut être consommée seule ou transformée en confiture, jus ou sirop.
  • La goyave : elle pousse dans les régions tropicales et donne un jus très savoureux ! Notez que le jus de goyave est généralement plus riche en vitamine C que le jus d’orange (n’oubliez pas de le vérifier sur l’étiquette du produit !).
  • Le cassis : on a tendance à l’oublier, mais les baies de cassis sont quatre fois plus riches en vitamine C que les oranges. Elles peuvent être consommées sous différentes formes (fruits, jus, coulis, sirop), et sont utiles pour traiter toutes sortes de douleurs articulaires et rhumatismales, le syndrome des jambes lourdes et même les diarrhées légères.
  • Persil : doit être consommé frais, pas séché, sinon il perd sa valeur nutritionnelle.
  • Baies de Goji : on les trouve sous forme séchée, car elles sont difficiles à conserver. Elles ne peuvent pas être cuisinées mais se marient très bien avec du muesli, des compotes ou des salades de fruits !
  • Les poivrons rouges et verts : ils sont appréciés sous toutes leurs formes !
  • Vous pouvez aussi essayer le radis noir, le raifort, le kiwi, le litchi, le cresson, la fraise, la papaye, l’orange, le citron, le brocoli, le chou de Bruxelles ou le chou-fleur. C’est une sélection impressionnante parmi laquelle choisir !

Nos derniers conseils pour retrouver un teint radieux 

Ne vous inquiétez pas, si vous n’êtes pas vraiment adepte des fruits et légumes, nous avons d’autres conseils pour vous ! 

Si vous voulez que votre peau soit radieuse et lisse après avoir arrêté de fumer, vous devez également :

  • Dormir 8 heures par nuit pour aider vos cellules à se régénérer. 
  • Protéger votre peau et vos yeux du soleil.  
  • Adoptez une alimentation saine et équilibrée. 
  • Buvez de l’eau pure pour avoir une peau saine ! 
  • Hydratez votre peau 🧴, que vous fumiez ou non. 

C’est la clé pour avoir une peau d’apparence soyeuse et lisse ! Ne négligez donc pas cette étape. De plus, vous devez utiliser des crèmes bio ou faites maison pour protéger l’environnement… et votre peau, de tous les ingrédients non naturels nocifs que l’on trouve dans les crèmes et les produits cosmétiques !

LES DOSAGES E-LIQUIDES POUR ARRÊTER DE FUMER

La cigarette électronique est de plus en plus prisée par les fumeurs. Elle se révèle être la meilleure alternative pour arrêter de fumer le tabac. Contrairement à la cigarette traditionnelle, elle ne provoque pas d’effets indésirables sur l’organisme du consommateur. Les cigarettes électroniques sont utilisées avec les e-liquides qui permettent de vapoter et d’arrêter la consommation du tabac. Après avoir acheté le kit de cigarette électronique, le choix du e-liquide est indispensable pour l’utiliser. Découvrez dans cet article l’importance des e-liquides pour arrêter de fumer.

Arrêter de fumer grâce au vapotage de e-liquides

Lorsque vous décidez d’abandonner cette vieille clope bourrée de produits chimiques, la meilleure alternative reste les e-liquides proposés pour la cigarette électronique. En réalité, la vapeur générée par les e-liquides est 95 % moins nocive que la fumée de la cigarette traditionnelle. En décidant de ne plus consommer de tabac, vous faites déjà le premier pas pour arrêter de fumer.

Le vapotage désigne l’action de consommer la vapeur produite par le e-liquide dans la cigarette électronique. Il n’a absolument rien à voir avec l’action de fumer du tabac et de s’exposer à ses effets dopants et toxiques. Le vapotage permet aujourd’hui aux anciens fumeurs d’arrêter de fumer sans ressentir les effets du manque. En adoptant par exemple le e-liquide shaman, vous pouvez tirer un trait sur le tabac et devenir un vapoteur.

Il est vrai que ce n’est pas facile d’arrêter de fumer. Il faudra pour cela réduire progressivement le rythme de consommation de nicotine. En effet, la nicotine est la substance présente dans le tabac qui entraine la dépendance. Ainsi, pour arrêter de fumer, il faudra réussir à se déposséder de cette substance.

Avec le e-liquides, il est possible de réduire le taux de nicotine dans la vapeur. Ainsi, le fumeur peut simuler l’inhalation du tabac et réduire progressivement sa consommation de nicotine.

Le choix du taux de nicotine dans les e-liquides pour arrêter de fumer

Lorsque le vapoteur choisit un e-liquide, il doit aussi faire le choix du taux de nicotine présent. Bien sûr, il est possible de consommer des e-liquides sans nicotine. Cependant, pour une personne qui souhaite arrêter de fumer le tabac, il est préconisé de ne pas les adopter de façon brusque. En effet, le dosage de nicotine est primordial pour réussir le processus de sevrage.

En commençant à vapoter avec une dose adaptée à ses besoins puis en les réduisant progressivement, le fumeur aura le temps de se désaccoutumer de la cigarette traditionnelle. Malgré le manque ressenti au quotidien, les effets seront réduits et il pourra davantage gérer l’absence de nicotine. À la fin du processus, l’ex-fumeur n’éprouvera plus du tout le besoin de fumer du tabac.

Si vous êtes un fumeur de 30 cigarettes par jour, vous devez commencer avec un dosage de nicotine de 18 mg/ml. Pour une consommation quotidienne de 15 cigarettes, il faudra un dosage de 8 mg/ml. Une consommation quotidienne de 10 cigarettes impliquera un dosage de 2 mg/ml. Enfin, il n’est plus nécessaire d’ajouter de la nicotine lorsque le fumeur n’est plus dépendant de la nicotine.

En somme, les e-liquides se révèlent être un grand atout dans le sevrage de la cigarette traditionnelle. Elles ne présentent aucun effet dopant pour les consommateurs et leur permettent de réduire progressivement la consommation de la nicotine.

8 conseils pour éliminer l’odeur de tabac de votre maison

L’odeur du tabac est une odeur qui persiste. C’est le type d’odeur qui laisse une impression sur vos vêtements, vos cheveux et vos meubles. Vous pouvez l’éliminer de votre corps en prenant une douche, mais il peut être difficile de débarrasser votre maison de cette odeur. Grâce à ces 8 conseils, vous apprendrez à vous débarrasser définitivement de l’odeur de tabac dans votre maison !

Vous voulez arrêter de fumer mais vous ne savez pas comment faire ?

Si vous êtes fumeur, il peut être difficile d’arrêter. Mais si vous y parvenez, votre maison vous en remerciera ! Vous bénéficierez d’un air plus frais et d’un mode de vie plus sain. De plus, plus d’odeur de cigarette dans votre maison ! Nous savons tous que les cigarettes sont mauvaises pour notre santé et pour l’environnement qui nous entoure. Mais saviez-vous aussi qu’elles donnent une odeur terrible à votre maison ? La fumée de cigarette est l’une des odeurs les plus courantes dans les maisons aujourd’hui. Elle s’infiltre partout – dans les rideaux, les meubles, les tapis – même si les fumeurs font de leur mieux pour éviter que cela ne se produise. Et une fois que l’odeur est là… elle ne disparaît jamais vraiment d’elle-même. C’est pourquoi nous sommes là – pour vous aider à vous débarrasser des odeurs de tabac sur n’importe quelle surface ou n’importe quel tissu grâce à ces conseils simples !

Arrêter de fumer ou d’utiliser des cigarettes pour avoir un mode de vie plus sain et une maison qui sent plus frais ! Cliquez sur cette annonce maintenant et découvrez comment nous pouvons vous aider à éliminer ces mauvaises odeurs de cigarette de votre vie pour toujours… pour de bon !

Comment  éliminer l’odeur de tabac de votre maison ?

Ouvrez les fenêtres et les portes si possible et laissez-les ouvertes pendant une heure ou deux, jusqu’à ce que l’humidité pénètre et que l’air devienne plus humide. Une fois que cela s’est produit, fermez toutes les fenêtres et les portes pour empêcher l’humidité d’entrer pendant au moins un ou deux jours. Il vous faudra peut-être plusieurs étapes avant de trouver ce qui fonctionne le mieux

Une stratégie que j’ai utilisée et qui semble fonctionner très bien consiste à ouvrir les fenêtres lorsqu’il fait frais dehors, puis à allumer des bougies parfumées dans la pièce. Cela me permet d’avoir de l’air frais tout en ayant des arômes agréables dans ma maison. L’avantage des bougies parfumées, c’est qu’elles peuvent être réutilisées une fois qu’elles ont fini de brûler, ce qui évite d’avoir à dépenser de l’argent pour des produits parfumés.

1. Aérez votre maison – Ouvrez les fenêtres et les portes si possible et laissez-les ouvertes pendant une heure ou deux, jusqu’à ce que l’humidité pénètre et que l’air devienne plus humide. Une fois que cela s’est produit, fermez toutes les fenêtres et les portes

2. Utilisez un ventilateur pour faire circuler l’air dans la maison.

3. Faites bouillir des bâtons de cannelle, des clous de girofle ou des écorces d’orange dans de l’eau pendant une heure .

4. Vaporiser du vinaigre sur les surfaces qui sentent le tabac ; canapé, tapis , rideaux etc.. Le vinaigre blanc est un produit polyvalent et écologique qui peut être utilisé pour nettoyer presque tout.

5. Nettoyez immédiatement les dégâts et utilisez du bicarbonate de soude comme désodorisant .

6. Mettez un désodorisant dans les tiroirs et les armoires où vous rangez les vêtements qui sentent le tabac.

7. Allumer une bougie parfumée ou de l’encens pour éliminer les odeurs plus rapidement.

8.Ne refumez plus dans votre maison, vous verrez en plus d’une meilleur odeur chez vous, vous aurais moin envie de fumer , d’autant plus que l’hiver arrive donc fumer une clope dehors vas clairement vous faire réduire votre consommation de cigarettes.

Nous espérons que ces 8 conseils vous ont aidé à vous débarrasser de l’odeur dans votre maison. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à nous le faire savoir pour que nous puissions continuer à vous aider !

L’auriculothérapie, une méthode pour se débarrasser de l’envie de fumer

Vous voulez arrêter la cigarette avec un traitement naturel et efficace ? L’auriculothérapie est la solution pour arrêter de fumer qui vous correspond. Si l’arrêt de tabac avec l’auriculothérapie vous tente, c’est l’occasion de le concrétiser !

L’auriculothérapie : comment ça marche ?

L’auriculothérapie, c’est quoi ? Il s’agit d’une réflexologie sur le pavillon de l’oreille qui va stimuler des zones nerveuses bien précises. En effet, elle utilise les zones réflexes du pavillon de l’oreille afin de détecter certains points responsables des douleurs ou d’autres troubles fonctionnels. Pour rappel, chaque zone représente chacune une partie du corps. L’activation de ces zones peut également soulager la douleur et aider la personne à arrêter de fumer.

Comment arrêter de fumer avec l’auriculothérapie ?

L’auriculothérapie est très reconnue en tout ce qui concerne l’arrêt du tabac. Si vous avez tenté beaucoup de technique pour arrêter de fumer, il est conseillé d’essayer l’auriculothérapie, qui est vraiment efficace. Elle agit en stoppant les symptômes liés à l’absence de nicotine. Effectivement, l’auriculothérapie supprime directement le besoin de fumer, mais pas l’envie.

Comment faire pour arrêter de fumer grâce à l’auriculothérapie ? C’est très simple, il suffit de consulter un spécialiste en auriculothérapie près de chez vous. Le fait d’être suivi par un professionnel qui saura ajuster le traitement aux particularités de chacun est un grand avantage. Une séance d’auriculothérapie dure environ 1 heure, mais la durée peut augmenter selon le cas du patient. Son tarif varie de 50 à 120 euros, et 2 à 3 séances suffisent pour voir les résultats. En somme, si vous avez décidé d’arrêter de fumer grâce à l’auriculothérapie, les démarches sont en général simples et rapides.

L’auriculothérapie est-elle efficace pour arrêter de fumer ?

Parmi une multitude de méthodes pour se débarrasser du tabac, l’auriculothérapie aussi en fait partie. Elle a prouvé son efficacité contre un grand nombre de douleurs comme l’arthrose, le rhumatisme, la sciatique, le trouble digestif et la cervicalgie, en particulier l’arrêt du tabac. Par rapport à ce dernier, l’auriculothérapie inhibe la liaison de la nicotine avec les récepteurs grâce à la stimulation des zones nerveuses présentes au niveau de certains points du pavillon de l’oreille. De ce fait, les besoins de fumer vont diminuer, voire disparaître.

CBD : est-ce un bon moyen pour vous aider à arrêter de fumer le cannabis ?

Certains d’entre nous ne savent pas bien distinguer le cannabis au CBD ou cannabidiol. C’est pour cela qu’on ne se permet pas de consommer ce dernier, car on pense que c’est de la drogue qui peut nuire à la santé, surtout la santé mentale. Pourtant, cette perception paraît fausse, car l’effet de la consommation de CBD est très loin de celle du cannabis. Le CBD est un extrait de la plante de chanvre appelée sativa, utilisé par les professionnels de la santé afin de traiter et soulager certains maux et douleurs chez l’être humain. Son taux en THC ou tétrahydrocannabinol est très faible, inférieur à 0,2 %, et il ne provoquera pas de mauvais effets psychotropes. Quant au cannabis, il est très dangereux pour la santé, car son taux en tétrahydrocannabinol est très élevé et pourrait détruire la santé mentale de ses consommateurs.

À part le traitement de certaines douleurs et maladies, le CBD est également utilisé pour le sevrage tabagique. Alors, si vous avez la mauvaise habitude de fumer beaucoup de cigarettes ou du cannabis, mais vous souhaitez vraiment vous arrêter, on vous conseille de ne pas hésiter à opter pour les produits à base de CBD afin de vous aider. Sachez que la consommation de tabacs est très mauvaise pour la santé et peut entraîner de mauvaises conséquences telles que les maladies respiratoires et le cancer du poumon,

En fait les produits à base de CBD existent en différentes formes, à savoir :

L’huile de CBD

L’huile de CBD est fabriquée à base des cristaux de CDB et de l’huile végétale telle que l’huile d’olive, l’huile d’amande et l’huile de coco. Elle est disponible en plusieurs concentrations en cannabinoïde allant de 5 % à 40 %. Elle peut être utilisée pour :

  • Soulager les douleurs musculaires
  • Traiter certaines maladies chroniques.
  • Arrêter de fumer
  • Améliorer la qualité du sommeil

Pour acheter de l’Huile de CBD, trouvez une boutique de CBD en France en faisant une petite recherche sur Google. Là, vous trouverez de nombreux magasins et boutiques en ligne spécialisés dans la vente de produits à base de CBD. Sachez que la meilleure huile de CBD est celle qui est fabriquée à base de plantes de chanvre biologique, c’est-à-dire sans pesticides ni produits chimiques, et son taux en THC est inférieur à 0,2 %.

La fleur de CBD

La fleur de CBD provient également des fleurs de chanvres femelles contenant un taux de THC très faible. Pour bien consommer les fleurs de CBD, il faut les infuser. L’infusion est le moyen le plus rapide et le plus efficace pour profiter de tous les bienfaits des fleurs de CBD. La consommation régulière d’une infusion de fleurs de CBD avec une bonne dose vous aide à :

  • Trouver du bon sommeil chaque soir
  • Réduire le stress et l’anxiété
  • Traiter certaines maladies comme l’épilepsie chez l’enfant et soulager les douleurs au niveau des muscles et des articulations.
  • Arrêter le tabac et le cannabis

Les tisanes de CBD

Une large gamme de tisanes à base de plantes de chanvre bio mélangée à d’autres produits naturels, ayant de nombreuses vertus, comme les menthes, les verveines, les fleurs de houblon, l’anis, la camomille, la carotte… sont vendues dans les magasins et les boutiques de vente de produits à base de CBD de bonne qualité pour :

  • Améliorer la qualité de votre sommeil
  • Faire de la détoxification
  • Donner de l’énergie et de la vitalité
  • Améliorer votre bien-être
  • Lutter contre le stress et la dépression
  • Soulager les crampes et certaines douleurs au niveau des muscles et de l’appareil digestif